FINAL
1
3
    

Patrik Laine serait très convoité, selon son agent Mike Liut

Publié le 24 septembre 2019 à 19h00
PAR

La situation est loin d’être au beau fixe chez les Jets de Winnipeg, et ce, à peine une semaine avant le début du calendrier régulier. Premièrement, ils ont suspendu Dustin Byfuglien (Article ici). Même s’il ne s’agit que d’une formalité, comme nous l’avons rapporté dans notre édition du 22 septembre (Article ici), il s’agit néanmoins d’un dossier de plus à régler pour le DG Kevin Cheveldayoff.

Deuxièmement, les Jets n’ont pas encore réussi à s’entendre avec Patrik Laine et Kyle Connor, deux agents libres avec compensation de premier plan envers lesquels Marc Bergevin aurait démontré de l’intérêt (Article ici). Ces deux dossiers doivent cependant être traités en priorité.

Incapable de trouver un terrain d’entente avec les Jets, Laine s’est exilé en Europe, plus précisément en Suisse, où il s’entraîne avec le SC Bern (Article ici). Si l’on en croit les propos de Mike Liut, son agent, les dernières nouvelles laissent penser que son client pourrait bientôt devoir faire ses valises afin de revenir en Amérique du Nord.

Liut a en effet révélé recevoir de nombreux appels des autres directeurs généraux qui démontrent de l’intérêt envers son client. Selon ce que nous vous avons rapporté plus tôt (Article ici), Marc Bergevin pourrait être l’un d’eux. Jean-Charles Lavoie et Yvon Pedneault, de TVA Sports, se sont même penchés sur la possibilité que Jeff Petry puisse être utilisé comme monnaie d’échange. Le chroniqueur Pierre LeBrun de TSN et RDS, quant à lui, a suggéré que certains DG pourraient contacter Liut afin de préparer une offre hostile ou tout simplement pour négocier une transaction avec Winnipeg dans le but d’obtenir ses services.


En 237 rencontres avec les Jets, Laine a récolté 184 points (110B, 74P), pourtant il est insatisfait de son utilisation.
Dans une récente entrevue qu’il a accordé au quotidien finlandais «Iltalehti», ce dernier a, en effet, mentionné son désir d’évoluer sur le premier trio. La saison dernière, l’ailier droit, confiné à la deuxième unité, a amassé 50 points (30B, 20P) en 82 rencontres. Il estime cependant qu’il devrait évoluer avec les meilleurs joueurs d’une organisation, et ce, quelle que soit l’équipe de la LNH. « Lorsque vous êtes impliqué dans des pourparlers contractuels, l’un des aspects que vous abordez est le nom de ceux avec qui vous jouez. Considérant ma valeur, je crois que je devrais obtenir une occasion de jouer aux côtés des meilleurs » a-t-il entre-autres déclaré.

Ses propos tenus dans le cadre d’une entrevue avec le journaliste sportif finlandais Pekka Jalonen (Article ici) risquaient cependant de causer certaines frictions avec ses coéquipiers, voilà pourquoi Laine s’est empressé de leur présenter des excuses (Article ici). Même si Bryan Little, que Laine a appelé, a affirmé comprendre ses propos et accepter ses excuses, est-il possible que ceux-ci laissent des traces qui auraient pour effet de nuire à l’esprit d’équipe? C’est un élément sur lequel devrait assurément se pencher Cheveldayoff avant de s’engager à plus ou moins long terme avec Laine.

Crédit : TVA Sports
SONDAGE
24 Septembre   |   434 réponses
Patrik Laine serait très convoité, selon son agent Mike Liut

Le dossier Patrik Laine a, à l’évidence, fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines. Si vous étiez le directeur général des Jets, que feriez-vous?

Lui faire signer un contrat18943.5 %
L’échanger24556.5 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub