F (P)
1
2
    

Un rôle différent que prévu pour Suzuki?

Publié le 6 septembre 2019 à 10h56
PAR

La saison dernière, les Canadiens de Montréal ont échangé leur ancien capitaine, Max Pacioretty, pour les services de Tomas Tatar et de Nick Suzuki. Au départ, le CH n’avait qu’une seule idée lors de l’acquisition de Suzuki : combler le poste de centre qui semble un problème constant depuis la dernière décennie...

Cependant, les Canadiens se sont tellement améliorés la saison dernière, qu’il semble maintenant difficile de concevoir que Nick Suzuki sera en mesure de déloger l’un des centres actuels du Tricolore. C’est pourquoi, avec des centres comme Max Domi, Phillip Danault, Jesperi Kotkaniemi, Nate Thompson et même Nick Cousins, les plans semblent avoir changés concernant la position qu’obtiendra Suzuki avec l’organisation.

Rappelons-nous que Nick Suzuki a alterné entre le centre et l’aile droite la saison dernière avec le Storm de Guelph et l’Attack d’Owen Sound, dans la OHL. Les dirigeants du Canadien lui ont même préparé un plan, lors du camp des recrues, afin qu’il puisse toucher à ces deux positions :

« J’ai parlé à Joël et il sortait d’une rencontre avec Claude. Pour ce camp des recrues, Joël m’a dit qu’il voulait m’utiliser à l’aile droite et au centre. J’aurai la chance de jouer aux deux positions afin de bien me sentir aux deux endroits. Je suis un bon joueur aux deux positions. Je n’ai pas de préférence, même si j’ai grandi comme centre. »


Pour la saison prochaine, Nick Suzuki n’a qu’un objectif en tête. En effet, le jeune joueur de 20 ans désire percer l’alignement du Canadien dès cette saison. Suzuki devra vraisemblablement montrer aux dirigeants du club qu’il est versatile. Il devra montrer son talent à l’aile droite, position qui est beaucoup plus ouverte chez le Canadien que la position de centre depuis le départ de Andrew Shaw.


« C’est difficile de ne pas penser à un poste avec le Canadien. Il y a toujours plusieurs couvertures sur le Canadien. J’ai regardé plusieurs reportages à la télévision. Le futur de cette équipe emballe plusieurs personnes. Je mentirais si je disais que je ne m’imaginais pas avec le club. »

La saison dernière, à pareille date, Nick Suzuki était toujours un membre des Golden Knights de Las Vegas. Il en sera donc à son premier camp d’entraînement avec les Canadiens de Montréal. Son expérience au camp des Knights l’an dernier lui aura servi et il affirme arriver, cette saison avec le Tricolore, dans un bon état d’esprit. Sa participation à la Coupe Mémorial ainsi que ses belles performances en séries éliminatoires avec le Storm, alors qu’il a cumulé 42 points en 24 matchs, lui ont donné la confiance et l'expérience voulue pour espérer se tailler une place dans l’organisation montréalaise.
10 dernières chroniques
pub