F (P)
1
2
    

Les Bruins de Boston devront jongler

Publié le 12 juillet 2019 à 11h55
PAR

logo2 Suite à la signature de Danton Heinen (plus de détails ici), les Bruins de Boston se retrouvent avec un peu plus de 8,1M$ de disponibles sur leur masse salariale présentement.

Avec 22 joueurs présentement sous contrat en vue de la prochaine saison, le DG des Bruins, Don Sweeney, a encore du pain sur la planche. Bien que les Bruins n'aient pas effectué beaucoup de changements à leur formation depuis leur élimination en finale de la Coupe Stanley, deux défenseurs se retrouvent toujours sans contrat présentement. Il s'agit de Brandon Carlo et de Charlie McAvoy, tous deux agents libres avec restriction (et tous deux ayant reçu une offre qualificative). C'est donc dire que suite à la signature de ces deux joueurs, l'alignement de Boston comptera 24 joueurs, soit un de plus que le maximum autorisé. Les Bruins devront donc envoyer un joueur dans les mineurs.

Cela n'est cependant pas le problème présentement à Boston.

Ayant terminé son contrat d'entrée dans la LNH, Charlie McAvoy s'est imposé comme étant un membre important à la ligne bleue des Bruins. Avec ses 60 points en 117 matchs en carrière en saison régulière et ses 16 points en 41 matchs éliminatoires, McAvoy a récolté une moyenne de 30 points en deux saisons à Boston :


- 2017-18 : 32 points (sept buts et 25 mentions d'aide) en 63 matchs

- 2018-19 : 28 points (sept buts et 21 mentions d'aide) en 54 matchs

Avec le marché des défenseurs qui a été bouleversé cet été, McAvoy pourrait donc se voir offrir une bonne partie des 8,1M$ disponibles sur la masse des Bruins, ce qui est encore plus plausible si celui-ci signe un contrat à long terme. Il se basera, sans doute, sur le contrat de Tyler Myers, qui a signé un contrat d'une valeur de 6 M$ par saison, lui qui a une moyenne de points par saison d'environ 30 au cours de trois des quatre dernières saisons. McAvoy (21 ans) est cependant beaucoup plus jeune et son potentiel est plus élevé que celui de Myers (29 ans). Il ne serait donc pas surprenant qu'il demande plus d'argent.

De son côté, Brandon Carlo a récolté 10 points cette saison, en 72 rencontres, et quatre autres points en 24 matchs de séries. Son contrat risque d'être sensiblement moins élevé que celui de McAvoy, mais il ne faut pas croire que Carlo se contentera des miettes de McAvoy. Il s'agit là de deux négociations séparées.

Selon Jimmy Murphy, reporter qui couvre les Bruins de Boston, une des solutions envisageables chez les Bruins serait d'offrir un contrat de transition à McAvoy, comme l'avait fait le Canadien de Montréal avec P.K. Subban, avant que celui-ci ne signe son contrat de 9 M$ par saison.


Un contrat de transition permettrait aux Bruins de sauver de l'argent pendant une ou deux saisons (exemple : contrat de deux ans, à 4 M$ par saison), ce qui leur permettrait d'effectuer les changements nécessaires afin de signer McAvoy à plus long terme, une fois le contrat de transition terminé. Du côté du joueur, s'il connaît de bonnes performances sous son contrat transitif, cela pourrait lui permettre d'empocher plus d'argent qu'il pourrait le faire présentement.

Si cette option n'est pas envisageable chez les Bruins ou par le clan McAvoy, Don Sweeney sera forcé de faire de la place sur sa masse salariale afin de faire de l'espace pour le contrat de ses deux défenseurs. Une transaction pourrait alors être nécessaire.

À suivre ...
10 dernières chroniques
pub