FINAL
2
5
    

Jeff Gorton, le DG des Rangers de New York, aurait plusieurs options pour alléger la masse salariale

Publié le 13 juillet 2019 à 17h44
PAR

Les Rangers de New York ont actuellement treize attaquants (37 494 522 Millions$), six défenseurs (23 708 333 Millions$) et deux gardiens de but (9 292 500 Millions$) sous contrat pour la prochaine saison pour un total de 70 595 355 Millions$. L’impact projeté sur la masse salariale est, selon CapFriendly.com, de 74 406 466 Millions$ ce qui leur laisse une marge, actuelle et projetée, sous le cap de 7 093 534 Millions$ puisque le maximum, pour l’an prochain, a été fixé à 81.5 Millions$.

De ces joueurs, huit (7 attaquants + 1 gardien) en seront à la dernière année de leur entente la saison prochaine. Parmi ceux-ci, cinq attaquants deviendront agents libres sans compensation le 1er juillet 2020. Les Rangers doivent donc, dès maintenant, planifier pour le futur et déterminer quels sont les joueurs dont l’organisation désire conserver les services et à quel prix.

Chris Kreider (contrat de 4 ans, 18.5 Millions$ signé en 2016), fait partie du lot. Leur choix de 1re ronde, 19e choix en 2009, a disputé 460 rencontres avec l’organisation depuis ses débuts dans la LNH durant lesquelles il a amassé 271 points (133B, 138P). La saison dernière, il a récolté 52 points (28B, 24P) en 79 matchs. Les Rangers, selon toute vraisemblance, seront intéressés à faire signer une prolongation de contrat à l’un de leur assistant capitaine dont le salaire annuel moyen est de 4.625 Millions$ sur la masse. Si, cependant, les négociations ne vont nulle part, l’ailier droit deviendrait alors un candidat logique pour une transaction. L’extension de contrat est préférable dans son cas, mais un échange ne serait pas un mauvais Plan B.

Certains prétendront qu’il serait alors préférable pour l’équipe d’attendre le plus près possible de la date limite des transaction afin d’obtenir davantage pour Kreider, un joueur d’impact de location. L’échanger tout de suite, ne serait cependant pas une si mauvaise idée puisque les Rangers pourraient obtenir un retour intéressant pour ses services en plus d’alléger leurs inquiétudes concernant le respect du cap salarial.


D’autres candidats pour une transactions pourraient être les attaquants Vladislav Namestnikov et Ryan Strome puisqu’ils font aussi partie de ce groupe de joueurs; le premier sera agent libre sans compensation et le second avec restriction le 1er juillet 2020. Namestnikov, qui a été sélectionné en 1re ronde, 27e choix en 2011, par le Lightning de Tampa Bay, commande un salaire annuel est de 4 Millions$, mais il n’a cependant pas produit à la hauteur des attentes depuis qu’il porte les couleurs des Rangers. La saison dernière, il a récolté 31 points (11B, 20P) en 78 rencontres. L’arrivée de Kaapo Kakko et Vitali Kravtsov, aura assurément un impact sur lui. S’il est jumelé à l’un ou l’autre, il pourrait voir sa production offensive s’améliorer. Si non, il pourrait voir son temps de glace diminuer au profit de ces derniers. Ses statistiques s’en ressentiraient alors. En l’échangeant maintenant, les Rangers pourraient obtenir moins que sa valeur, mais sont-ils prêts à prendre le risque qu’elle diminue s’il joue un rôle moins important au sein de l’organisation?

Quant à Strome (contrat de deux ans à 3.1 Millions$ sur la masse salariale), il a été repêché en 1re ronde, 5e choix en 2011, par les Islanders de New York. La saison dernière, il a participé à 18 matchs avec les Oilers d’Edmonton y obtenant deux points dont un but ainsi que 63 rencontres avec les Rangers y amassant 33 points (18B, 15P). Il s’agit de statistiques décentes pour le joueur de centre, mais si les Rangers désirent donner plus de temps de glace à leurs jeunes centres, celui-ci pourrait être échangé, cependant, puisque sa valeur n’était pas très élevée la saison dernière, l’organisation obtiendrait peu en retour. Une transaction serait néanmoins préférable au rachat de son contrat afin d’économiser de l’argent sur le cap salarial. S’ils choisissent cette dernière voie, ce serait, en quelque sorte, comme jouer à pile ou face.

Racheter le contrat de Brendan Smith serait une option préférable particulièrement du point de vue des relations publiques, mais ce dernier pourrait aussi être rétrogradé dans les mineures après avoir été soumis au ballottage. Ce n’est pas le cas de Kevin Shattenkirk et donc les Rangers pourraient décider d’échanger ce dernier. Le choix de 1re ronde, 14e choix en 2007, de l’Avalanche du Colorado a récolté 28 points (2B, 26P) en 73 rencontres la saison dernière. Quant à Smith, la sélection de 1re ronde, 27e choix en 2007, des Red Wings de Détroit, il a obtenu 13 points (4B, 9P) en 63 matchs. Les défenseurs sont tous deux âgés de 30 ans, mais le contrat de Shattenkirk coûte 6.650 Millions$ à l’organisation comparativement à 4.350 Millions$ pour Smith. De plus, puisque celui-ci pourrait être rétrogradé dans les mineures durant la saison pour libérer un poste en cas de besoin, il offre plus de flexibilité au DG Jeff Gorton.

Les Rangers doivent aussi régler la situation de Pavel Buchnevich qui a fait appel à l’arbitrage; il vient de disputer la dernière année d’un contrat d’entrée de trois ans à 925 000$ annuellement. Puisqu’il ne sera pas entendu avant la fin du mois, l’organisation a encore quelques semaines devant elle pour parvenir à une entente avec leur choix de 3e ronde, 75e sélection en 2013. La saison dernière, l’ailier droit a obtenu 38 points (21B, 17P) en 64 rencontres et, selon ce qui adviendra, les plans de l’équipe le concernant pourraient changer.

Si vous étiez Jeff Gorton, le DG des Rangers de New York, que feriez-vous?

Crédit : Prohockeyrumors.com
10 dernières chroniques