FINAL
1
3
    

Tortorella se vide le coeur! Il est en ta******!

Publié le 3 septembre 2019 à 17h27
PAR

John Tortorella est certainement l'entraîneur chef du circuit Bettman qui a la réputation d'être le plus colérique de sa profession. Certes, le Michel Bergeron des temps modernes.

Toutefois, selon les dires de plusieurs qui ont évolué dans son entourage, il s'avère un « coach » sévère, mais juste envers ses joueurs.

« Si tu fais ton travail correctement, il sera l'un des meilleurs entraîneurs que tu auras jamais connu, mais l'inverse est aussi vrai, si tu te traînes les pieds, tu vas le savoir assez rapidement. »

Pendant l'entre-saison, les Blue Jackets de Columbus ont vu partir plusieurs joueurs clés de leur formation, par voie de l'autonomie, et Tortorella ne le prend pas du tout.


En effet, Matt Duchene est désormais un Prédateur de Nashville, Panarin se retrouve dans la « Big Apple » de New York et le gardien Sergei Bobrovsky, récipiendaire du Trophée Vézina à deux reprises, a signé un contrat de 7 ans, évalué à 70 millions par saison avec les Panthers de la Floride.

Leur décision a évidemment hypothéqué les chances des Jackets de retourner en séries éliminatoires l’an prochain, compliquant aussi la tâche de leur instructeur-chef.

Comme si, du jour au lendemain, le Canadien voyait trois de ses meilleurs joueurs partir sous d'autres cieux.

De quoi donner des cheveux blancs et une poussée de colère à un entraîneur!

De plus, le directeur général des Jackets, Jarmo Kekalainen, a voulu jouer « all-in » la saison dernière pour aspirer aux grands honneurs, mais a bousillé sa banque de choix au repêchage pour plusieurs saisons.

Voici les propos de Tortorella :

«Je suis en ta******, oui. Je le suis pour mes joueurs, pour l’organisation et au nom de la ville », a-t-il admis dans une entrevue accordée au site The Athletic. « J’ai un respect immense pour chacun d’entre eux. [...] Par contre, ne venez pas me parler de la foutue importance de gagner pour expliquer votre décision d’aller ailleurs. C’était directement dans votre face ici. Je vais le dire avec délicatesse, car je les aime tous. Nous avons eu des réunions et on a dû clarifier des faits à un certain moment, d’une certaine façon. »

« Allons-y individuellement. "Dutchie" [Duchene] est un gars de hockey et j’ai apprécié le voir ici. Il a bien joué pour nous, mais il voulait partir. Panarin? Il a accompli tant de grandes choses. À 170 lbs, il est l’un des joueurs les plus forts que j’ai dirigés. [...] Mais il est parti. Puis, "Bob" [Bobrovsky] est tout un gardien. Dans les trois dernières années, il s’est élevé petit à petit en séries et il s’est amélioré. [...] Je les respecte tous, mais je suis vraiment en beau fusil. Nous y étions, on avançait. Peut-être qu’ils n’aimaient pas jouer pour moi. C’est correct. Selon moi, vous jouez ultimement pour vos coéquipiers, pas pour l’entraîneur. C’est là que je voyais la camaraderie et l’arrogance. [...] Je leur souhaite le meilleur, mais je suis frustré, car je pense que nous avions de bonnes choses qui s’en venaient. »

Un changement de style de jeu à venir...

« Nous devrons modifier notre style de jeu et agir plus en tant qu’équipe. Nous sommes un groupe, mais nous aurons à nous concentrer davantage pour faire notre chemin et trouver des manières de marquer des buts, car on a perdu beaucoup de production offensive », a souligné l’instructeur. « Nous misons également sur deux jeunes gardiens [Joonas Korpisalo et Elvis Merzlikins] que nous ne connaissons pas. Cependant, on a changé notre style un peu en séries et nos joueurs l’ont suivi. J’ai adoré comment ils ont cru en notre plan. »

Crédit : JDM, via NHL.com et The Athletic
SONDAGE
3 Septembre   |   330 réponses
Tortorella se vide le coeur! Il est en ta******!

Avec la perte de plusieurs joueurs clés, croyez-vous que les Blue Jackets pourront participer aux séries printanières?

Oui12437.6 %
Non20662.4 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub