F (P)
1
2
    

Max Domi fait partie d'un classement peu enviable

Publié le 26 juillet 2019 à 19h31
PAR

C'est bien connu, à chaque nouvelle année, il y a des joueurs qui connaissent une saison nettement au dessus de toutes les années auparavant, et qui l'année d'après, finissent par revenir les pieds sur terre. En 2018, il y avait eu William Karlsson et Jonathan Marchessault, qui à leur première saison à Vegas, avaient récolté respectivement 78 et 75 points. De loin leur meilleure saison en carrière. Cette année, ils ont tous les deux vu leur récolte chuter quelque peu pour se rétablir à un niveau plus proche de la réalité de leur talent (56 points pour William Karlsson et 59 points pour Jonathan Marchessault).

Mais ces deux joueurs ne sont pas des exceptions et il y en a beaucoup d'autres qui sont dans des situations similaires chaque année. D'ailleurs, l'analyste de The Athletic, Ian Tulloch, a publié hier un classement des 10 joueurs qui avaient le plus de chance de connaître une régression cette année par rapport à l'année précédente.


Voici son classement :


1/ Andrew Shaw

2/ Leon Draisaitl

3/ Morgan Rielly

4/ John Carlson

5/ Elias Lindholm

6/ Max Domi

7/ Phil Kessel

8/ David Perron

9/ Ben Bishop

10/ Toute l'équipe des Islanders de New York

Parmi tous les joueurs présentés, il y en a deux qui jouaient avec le Canadien l'an dernier. Qui plus est, sur le même trio la plupart du temps, à savoir Max Domi et Andrew Shaw. Marc Bergevin a d'ailleurs échangé ce dernier à Chicago en retour de choix de repêchage il y a de cela quelques semaines maintenant. Si l'on se fie aux prédictions de The Athletic, Bergevin a donc échangé Shaw au bon moment, alors que sa valeur était au maximum et qu'ainsi, Chicago était prêt à encaisser son lourd salaire en plus de donner des choix de repêchage.

Le deuxième nom qui sonne familier chez le Canadien est celui de Max Domi à la 6ème position. Domi vient de connaître toute une saison avec une récolte de 72 points dont 28 buts en 82 matchs. Lorsqu'on compare ces statistiques avec celles des années auparavant, c'est une nette amélioration pour le fils de Tie Domi. En effet, il n'avait complété plus de 50 points qu'une seule fois en carrière et il s'agissait de sa saison recrue en 2015/2016.

Cependant, les arguments de l'analyste Ian Tulloch pour défendre la position de Max Domi dans son classement sont néanmoins légitimes. La saison dernière, Max a obtenu un pourcentage de 14,7 % de buts marqués sur des tirs à 5 contre 5. À titre de comparaison, lors de sa dernière saison avec l'Arizona, son pourcentage n'était que de 7,8 %... presque deux fois moins. Il ne s'agit pas ici d'une statistique qui joue sur le talent brut du joueur, car même un joueur étoile comme Sidney Crosby a un pourcentage qui se situe aux alentours de 8,7%, ce qui est globalement la norme pour la plupart des joueurs de la ligue.

Ainsi, Max Domi avec ses 14,7% risque de voir une diminution au niveau du nombre de buts marqués à 5 contre 5, mais cela ne veut pas dire qu'il va nécessairement connaître une saison 2019-2020 totalement affreuse. Ici, on analyse uniquement les buts marqués à 5 contre 5, et comme le précise l'article d'ailleurs, si le Canadien s'améliore en avantage numérique, il se peut que Max Domi connaisse encore une très belle récolte de points la saison prochaine.

De toute façon, l'avenir nous le dira, mais ce n'est pas une très bonne nouvelle que de retrouver le nom d'un joueur du Canadien dans ce type de classement...
10 dernières chroniques
pub