FINAL
1
3
    

Rumeurs, spéculations et infos Édition du 11 octobre

Publié le 11 octobre 2019 à 10h22
PAR

Voici les nouvelles qui ont retenu notre attention :

logo12

Les Hurricanes de la Caroline ont révélé qu’ils devront se passer des services de leur vétéran Jordan Martinook puisque ce dernier doit être opéré vendredi pour réparer une déchirure, ou plusieurs micro-déchirures, au niveau des muscles qui s’attachent au niveau du pubis (core muscle injury surgery). Le rétablissement pour ce type de chirurgie nécessite en général de six à huit semaines. Ce n’est pas la première fois que Martinook doit s’absenter pour soigner une telle blessure. À la fin de la finale de la Conférence de l’Est en mai dernier, ce dernier a, en effet, dû subir le même type d’intervention chirurgicale qui aurait dû le tenir à l’écart du jeu durant quatre à six semaines. À l’évidence, sa récupération s’est déroulée comme prévu puisqu’il a pu participer aux quatre premières rencontres des Canes cette saison y récoltant une mention d’aide.

Martinook n’est pas une pièce maîtresse de l’offensive puisqu’il n’a obtenu que 25 points, dont 15 buts, la saison dernière. Il est cependant un élément très important du groupe de leaders. C’est lui, en effet, qui, l’an dernier, a pris sous son aile le jeune attaquant Andrei Svechnikov et qui l’a aidé à s’adapter à la LNH. Martinook a même été nommé assistant-capitaine le mois dernier. Son absence se fera assurément sentir, cependant, l’équipe semble avoir les reins suffisamment solides cette année pour faire face à des absences prolongées de cette sorte. Sa blessure est la raison pour laquelle l’équipe a dû rappeler Julien Gauthier des Checkers de Charlotte, leur club-école dans la LAH. Crédit : Prohocheyrumors.com


logo26

Même si la nouvelle a fait surface il y a quelques jours, ce n’est qu’hier que les Ducks ont officiellement signé le contrat de Benoit-Olivier Groulx. Il s’agit d’un contrat d’entrée d’une durée de trois ans. Le joueur de centre, qu’ils ont réclamé en 2e ronde, 54e choix en 2018, continuera à porter les couleurs des Mooseheads d’Halifax dans la LHJMQ avec lesquels il s’aligne pour une quatrième saison. Il ne pourra pas être rappelé par le grand club à moins d’une situation d’urgence.

Groulx est devenu un joueur de plus en plus dominant au fil des années. La saison dernière, en 65 rencontres, il a récolté 80 points (31B, 49P). Il s’agit de sommets personnels à tous les niveaux. Et il a bien entrepris l’année puisque, en quatre matchs, il a déjà obtenu cinq points dont deux buts. Ses habiletés dans les deux sens de la patinoire devraient l’aider à atteindre le prochain niveau. Puisqu’il aura 20 ans avant le début de la saison 2020-2021, il devrait évoluer l’an prochain avec les Gulls de San Diego, leur club-école dans la LAH. Il se pourrait même qu’il y fasse ses débuts dès cette année lorsque la saison des Mooseheads sera terminée. S’il continue à connaître du succès dans la LHJMQ, il pourrait même être sélectionné pour faire partie de l’équipe canadienne au Championnat du monde junior, le club avec lequel il s’alignerait, et ce, même s’il est né en France. Crédit : Prohockeyrumors.com

AUTRE NOUVELLE DIVERSE :

- Le dernier des agents libres avec compensation qui n’avait pas encore signé un contrat, du moins jusqu’à maintenant, a trouvé une équipe intéressée par ses services. Il s’agit de Julius Honka, qui après avoir réclamé une transaction, vient de signer un contrat avec le JYP dans la Ligue élite de Finlande. Cette entente est cependant assujettie d’une clause LNH valide jusqu’au 1er décembre. Celle-ci lui permettrait de revenir en Amérique du Nord avant cette date, si Dallas et son agent parviennent à trouver un terrain d’entente ou si ceux-ci parviennent à l’échanger, ce qu’ils ont essayé de faire durant tout l’été sans y parvenir puisqu’ils n’ont jamais réussi à trouver une organisation prête à payer le prix qu’ils demandaient en retour.

Selon les rumeurs, les Stars désiraient un choix de deuxième ou de troisième ronde pour les services du jeune défenseur, mais rien n’a filtré à savoir si des discussions ont eu lieu ou non et avec quelles organisations. Puisque les Stars lui ont soumis une offre qualificative, ces derniers conservent leurs droits à son égard. Ils tiennent donc son avenir entre leurs mains.

Incapable de se trouver une niche permanente avec les Stars durant ces dernières saisons, aller jouer en Europe, plus précisément en Finlande, était l’une de ses seules options, puisqu’il devait absolument continuer à jouer afin de prouver aux autres organisations qu’il peut être une force à la ligne bleue. Réclamé en 1re ronde, 14e choix en 2014, par Dallas, il n’a participé qu’à 87 rencontres dans la LNH y récoltant 13 points (2B, 11P) comparativement à 201 matchs avec les Stars du Texas, leur club-école dans la LAH, y obtenant 108 points (26B, 82P). La saison dernière, il s’est retrouvé fréquemment (35 fois) sur la galerie de presse même s’il était en santé, ce qui a entraîné un retard au niveau de son développement et de sa carrière.

Après avoir été une force offensive avec les Broncos de Swift Current dans la LHOU, alors qu’il a obtenu 56 points (16B, 40P), il doit encore faire la preuve qu’il possède les habiletés requises pour se tailler et surtout pour conserver un poste à temps plein dans la LNH. Espérons cependant que son potentiel intriguera suffisamment quelques équipes et qu’au moins l’une d’entre elles sera intéressée à obtenir ses services, donc à payer aux Stars le prix demandé, et ce, avant le 1er décembre, sinon Honka devra demeurer en Finlande jusqu’à la fin de la saison. Crédit : prohockeyrumors.com

- Un autre ancien espoir poursuivra sa carrière en Europe. Même si Adam Tambellini a été sélectionné en 3e ronde, 65e choix en 2013, par les Rangers de New York, l’ailier gauche n’a jamais réussi à disputer un match dans la LNH. En 283 rencontres dans la LAH avec le Wolf Pack de Hartford (211 matchs), le club-école des Rangers, et les Sénateurs de Belleville (72 matchs), le club-école des Sénateurs, l’ailier gauche a obtenu 131 points (59B, 72P). En signant un contrat avec le MODO, une équipe de hockey dans la Ligue élite de Suède, il essaiera, du moins l’espère-t-il, de s’y refaire une crédibilité qui pourrait définitivement lui ouvrir la porte de la LNH.
10 dernières chroniques
pub