FINAL
1
3
    

Les Ducks d'Anaheim sont toujours à la recherche de leur entraîneur-chef

Publié le 29 mai 2019 à 20h44
PAR

Même s’il ne reste que quelques semaines avant le prochain repêchage, les Ducks d’Anaheim n’ont toujours pas nommé leur nouvel entraîneur-chef pour la prochaine saison. Avec le « Combine » qui s’est mis en branle à Buffalo, cela signifie que, peu importe celui qui va prendre les rênes de l’équipe, il n’aura pas eu l’opportunité d’interviewer les joueurs d’élite y participant. C’est pourtant une étape très importante puisque le choix d’un joueur de première ronde est beaucoup plus qu’une question de performances et de statistiques. Cette absence pourrait avoir un impact dévastateur sur le futur de l’équipe; plusieurs clubs qui étaient dans la même situation que les Ducks, reconnaissant l’importance d’y participer, se sont d’ailleurs empressés de combler le poste vacant.

Dans sa chronique d’aujourd’hui, Eric Stephens de The Athletic a examiné quelques candidats susceptibles d’occuper le poste en mettant une emphase sur Dallas Eakins, l’entraîneur-chef des Gulls de San Diego, le club-école des Ducks dans la LAH. Lorsque Anaheim a congédié Randy Carlyle, son entraîneur-chef, à la mi-saison, tout le monde s’attendait à ce que Eakins lui succède. Non seulement ce ne fut pas le cas, mais, le principal intéressé n’a toujours pas été nommé. Et s’il ne l’a pas été, il serait étonnant qu’il le soit. Ce serait, en effet, un peu ridicule d’avoir raté le « Combine » pour finalement choisir un entraîneur provenant de leur propre filière; un entraîneur qu’ils connaissent très bien et qui aurait pu être là.

Stephens a donc établi une liste de candidats potentiels qui pourraient venir s’ajouter aux noms qui circulent déjà. Il y a, entre-autres, Lane Lambert, entraîneur adjoint chez les Islanders de New York, Pascal Vincent, l’entraîneur-chef des Moose du Manitoba et Todd Nelson, entraîneur adjoint avec les Stars de Dallas.

Bob McKenzie de TSN a lui aussi entendu le nom de Nelson qui devrait, selon lui, être rencontré cette semaine pour le poste. Si c’est lui finalement qui est choisi, ce sera la seconde fois que ce dernier est impliqué dans une situation avec l’instructeur des Gulls. En effet, c’est lui que les Oilers d’Edmonton avaient nommé pour remplacer Eakins lorsqu’ils l’ont congédié en 2014.


Dans un autre tweet, McKenzie a mentionné que Dallas aimerait ajouter John Stevens, l’ancien entraîneur-chef des Kings de Los Angeles, à titre d’adjoint de Jim Montgomery. Si Nelson était nommé à Anaheim, son poste deviendrait alors vacant et Stevens pourrait alors le remplacer.

Les Ducks viennent de terminer une saison décevante qu’ils ont conclue avec un bilan de 35-37-10. Le groupe de joueurs qui a mené l’équipe à plusieurs participations aux séries est vieillissant à un point tel que des spéculations, à l’effet que l’équipe pourrait racheter le contrat de Corey Perry, affirment que cette proposition ne serait pas déraisonnable. Heureusement, il y a plusieurs jeunes espoirs talentueux qui devraient bientôt arriver en renfort.

L’entraîneur-chef qui sera nommé n’aura pas entre les mains une équipe en complète reconstruction, cependant, les Ducks ont besoin d’un homme capable de développer rapidement la prochaine vague de talents. C’est donc d’autant plus étonnant qu’ils n’aient pas nommé Eakins tout en le maintenant en poste avec les Gulls. Après tout, c’est lui qui est chargé de développer ces espoirs en attendant qu’ils soient prêts à faire le saut dans la LNH. D’un autre côté, c’est peut-être la raison pour laquelle il n’a pas été promu; son rôle actuel étant trop important. Ce pourrait donc n’être, pour lui, que partie remise.

Selon vous, qui sera nommé à la barre des Ducks d’Anaheim?

Crédit : prohockeyrumors.com
10 dernières chroniques
pub