FINAL
1
3
    

Aujourd'hui, le CH aurait une formation différente, si Patch avait dit : oui ...

Publié le 20 septembre 2019 à 19h17
PAR

Les attentes sont nombreuses pour les partisans, en cette veille de la saison 2019-2020, eux qui sont dans l'attente de vivre les grands honneurs à nouveau, depuis la dernière conquête remportée en 1993, face à la bande à Gretzky.

image

Le camp du CH est en branle depuis quelques semaines déjà et nous pouvons enfin observer, sous un oeil intéressé, la progression des jeunes recrues de l'organisation.

Tout en nous permettant de patienter jusqu'à l'ouverture du calendrier officiel du Canadien, soit le 3 octobre prochain, lorsque la troupe de Claude Julien s'envolera vers la Caroline du Nord, pour y affronter les Hurricanes.


Certes, le Tricolore ne remportera peut-être pas cette saison, « La Coupe » tant désirée et si difficile à gagner, mais qui sait? Parlez-en aux Blues de St-Louis qui, au mois de janvier, étaient derniers au classement de la LNH, et ont réussi « l'improbable exploit ».

Soyons francs, le récipiendaire du trophée ultime pourrait se jouer sur un coup de dé dans la nouvelle Ligue nationale!

Au fond, ce que les fans du CH souhaitent, c'est de voir une formation compétitive et excitante, tout au long des 82 parties de la campagne régulière et de « jouir du buzz » des séries printanières!

Depuis le début du camp préparatoire, force est d'admettre que nous ne pouvons être déçus de la prestation des jeunes espoirs et que l'avenir à court et long terme est prometteur.

En effet, les noms de Fleury, Poehling, Primeau, Brook et Nick Suzuki, ont souvent été nommés en premier plan, par leurs prestations, sans oublier Alex Belzile, qui au moment d'écrire ces lignes, se doit d'être considéré pour un poste régulier avec « le grand club ».

image

Dallas 2018 : une année charnière pour le futur du CH...

Ce 25 juin, lors du repêchage de la LNH au Texas, le Canadien fit du jeune Finlandais Jesperi Kotkaniemi son tout premier choix, 3e au total du circuit Bettman.

Dès le mois d'octobre, « KK » était de la formation partante à Montréal et cumula 34 points en 79 matchs, à l'âge de 18 ans seulement, loin de sa Finlande natale.

Ce jour-là, dans les corridors du American Airlines Center, une transaction était complétée entre le Tricolore et les Kings de Los Angeles.

Effectivement, le capitaine Max Pacioretty faisait partie d'une transaction l'envoyant en Californie, sous une condition des Kings ; soit de pouvoir le signer à long terme, offre que le #67 du CH a refusé.

image

La patience et la chance de Bergevin ont porté fruit...

Comme le mentionne Mathias Brunet de La Presse, selon ses sources, le défenseur gaucher Jake Muzzin aurait été offert au Canadien, ainsi qu'un choix de première ronde et un joueur établi dans la LNH.

Muzzin est passé aux Maple Leafs de Toronto peu de temps après en retour d’un choix de première ronde. C’est un défenseur numéro trois ou quatre. Il aura droit à l’autonomie complète à la fin de la saison.

Le directeur Marc Bergevin aura à patienter quelques mois de plus avant de transiger son capitaine.

Le retour pour Pacioretty fait encore plus saliver aujourd’hui. Tomas Tatar a amassé 58 points l’an dernier. Suzuki forcera peut-être la direction à lui faire une place dans la formation dès cette saison.

image

Le Canadien a également reçu un choix de deuxième ronde dans la transaction. Bergevin l’a échangé pour obtenir des choix de troisième et cinquième rondes, soit le Suédois Mattias Norlinder qui pourrait devenir un espoir de premier plan ayant déjà un impact à 19 ans, au sein du puissant club Modo, en Suède, ainsi que le défenseur de 6 pieds 2 pouces, Jakob LeGuerrier, qui s'aligne avec le Greyhound de Sault-Ste-Marie, dans la OHL.
SONDAGE
20 Septembre   |   568 réponses
Aujourd'hui, le CH aurait une formation différente, si « Patch » avait dit : « oui » ...

Est-ce que Bergevin a bien géré le dossier Pacioretty selon vous?

Oui42574.8 %
Non14325.2 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub