FINAL
2
5
    

Gallagher, un joueur d'exception?

Publié le 30 octobre 2019 à 11h09
PAR

On critique souvent le repêchage des Canadiens de Montréal, mais Brendan Gallagher a été un véritable vol lors de l’encan de 2010, en le sélectionnant au 147e rang total. En 11 matchs, Gallagher est le meilleur marqueur du CH avec 10 points, à égalité avec Max Domi et Jonathan Drouin.

Cette semaine, les Canadiens sont dans le sud des États-Unis et ils affronteront les Coyotes de l’Arizona et les Goldens Knight de Vegas avant de terminer leur périple à Dallas. La rencontre de ce soir représentera quelque chose de spécial pour Gallagher, qui jouera son 500e match dans la LNH.


Pour certains, ce plateau paraît banal lorsqu'on le compare à celui des 1500 matchs de Patrick Marleau dans l’uniforme de San Jose, atteint la semaine dernière. Cependant, mercredi, Brendan Gallagher deviendra le dixième joueur seulement de sa cuvée à atteindre le plateau des 500 matchs en carrière. Les autres venant tous du top 10 du repêchage de 2010.


Autre fait intéressant, le fougueux attaquant se retrouve aussi dans le top-10 pour les points et il est même au cinquième rang pour les buts avec 156.

Après l’entraînement d’hier, ses coéquipiers et entraîneurs ont été questionnés sur l’importance de l’assistant-capitaine dans le vestiaire de la Sainte-Flanelle. Les commentaires étaient unanimes, il est indispensable à l’organisation.

« Je ne suis pas étonné, mais je suis impressionné, ajoute de son côté l’entraîneur-chef du CH, Claude Julien. Ce n’est pas toujours facile de jouer de cette façon-là, mais il le fait. C’est pour ça que je suis impressionné. Je le répète, il n’y a pas assez de joueurs comme lui. »

« Il est très compétitif aussitôt qu’il saute sur la patinoire. En fait, il est compétitif même lorsqu’on lui lance des défis à l’extérieur de la patinoire », raconte le gardien Carey Price.

« Ça fait partie du c½ur de l’équipe. Il a toujours travaillé. Chaque match, il donne une chance à son équipe de gagner. C’est ce qui fait de lui un joueur élite », vante ainsi Phillip Danault.

Crédit: RDS
10 dernières chroniques