FINAL
1
3
    

Domi et Gallagher : au-delà des points...

Publié le 28 octobre 2019 à 19h22
PAR

Le coin des statistiques...

Depuis le tout début de leurs carrières respectives, tant dans les rangs juniors que dans le circuit Bettman, Brendan Gallagher et Max Domi ont toujours joué avec coeur, détermination et intensité, fonçant vers le filet adverse, malgré leurs « petites tailles », se démarquant ainsi pour marquer des buts importants pour leurs équipes.

Sans l'ombre d'un doute, les deux attaquants ont été et sont toujours de véritables bougies d'allumage pour leurs formations.

image



image

Dans les deux cas, au-delà des points, on remarque dans la colonne de droite, « PIM », le nombre de minutes de pénalité durant la saison.

Imaginez le nombre de points que Gally et Domi auraient pu cumuler en étant sur la glace, au lieu d'être assis sur le banc des punitions...

D'ailleurs, Max Domi fut le premier joueur du Canadien depuis Jean Béliveau (1956-1957) à avoir terminé au premier rang de l’équipe dans la colonne des pointeurs et dans celle des minutes de punition, l’an dernier. l’Ontarien n’a toujours pas visité le cachot cette saison.

image

Mais cette saison, après 11 rencontres, les deux joueurs ont des fiches vierges du côté des minutes de pénalité, tout en ayant récolté 10 points.

Il n’y a pas de meilleure façon d’aider l’infériorité numérique du Canadien, qui en arrache quelque peu, en ce début de campagne 2019-2020.

« Autrefois, on voyait souvent Brendan tomber sur les gardiens. Il traversait souvent la ligne. Avec le temps, ça se replace. Il connaît maintenant les limites à ne pas dépasser », a déclaré Claude Julien.

Et cela ne l’empêche pas d’être pleinement utile à l’équipe.

Gallagher reconnaît qu’il a dû polir quelque peu ses présences autour du filet adverse, histoire d’arrêter de se mettre les arbitres à dos.

Crédit : Journal de Montréal

« Je peux comprendre qu’e les arbitres m'avaient à l'oeil. Au début, j’étais toujours le premier à avoir le nez fourré partout », a convenu Gallagher, sourire espiègle aux lèvres. « Ils ont voulu m’envoyer un message. »

« J’ai fini par le saisir. Je n’ai pas eu le choix, a-t-il poursuivi. Tu as beau avoir la plus grosse tête de cochon, tant que tu ne voudras pas comprendre et que tu ne voudras pas t’ajuster, leur opinion ne changera pas à ton sujet. »

« J’ai dû travailler fort sur ma relation avec eux. Au fil des ans, je gagnais de plus en plus leur respect. Il m’a fallu du temps, mais je crois qu’il y a désormais un respect mutuel entre eux et moi. »

image

« Ce que j’aime de Max, c’est qu’il joue avec beaucoup d’émotion. Je l’ai souvent dit, et c’est la même chose pour tous. Je préfère calmer un joueur qui a trop d’émotions plutôt que d’utiliser mon pied... pour le faire avancer », a indiqué l’entraîneur du Canadien.
SONDAGE
28 Octobre   |   446 réponses
Domi et Gallagher : au-delà des points...

Selon vous, est-ce que le changement de « jeu » de Gally et Domi sera bénéfique pour le CH?

Oui25056.1 %
Non19643.9 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub