photo

Panarin établit un record de franchise.

29 novembre 2019
Le 1er juillet, les Rangers de New York ont fait signer un contrat à Artemi Panarin. L’organisation et les partisans étaient alors convaincus d’avoir ajouté, à leur alignement, un joueur très talentueux. À ce moment, plusieurs, en dehors de l’équipe, étaient probablement d’avis que c’était trop cher payé. Cette entente de sept ans, le maximum permis, assure, en effet, le joueur vedette de toucher la somme moyenne de 11,642,857 millions$/saison pour un total de 81,499, 999 millions$. C’est effectivement beaucoup d’argent, mais c’était le prix à payer pour s’assurer les services d’un marqueur de premier plan. Et jusqu’à maintenant, les Rangers n’ont pas à s’en mordre les doigts puisque l’ailier gauche leur en donne pour leur argent se permettant même d’établir un nouveau record de franchise en passant.

Selon les informations et les statistiques de la LNH, Panarin est, en effet, le premier joueur des Rangers à récolter 23 points ou plus durant le mois de novembre dans l’histoire de la franchise. Impressionnant! Et il n’en est qu’aux deux premiers mois de son contrat de sept saisons.



Son exploit est remarquable et c’est surprenant qu’il soit le premier à le réussir puisque l’organisation a, au fil des ans, aligné plusieurs joueurs de premier plan. Il suffit de penser aux Mark Messier, Jaromir Jagr, Sergei Zubov, Brian Leetch et Phil Esposito, pour ne nommer que ceux-là, qui ont tous connu de très belles carrières sans pour autant y parvenir. Même La Merveille, qui a porté les couleurs des Rangers durant trois saisons, de 1996 à 1999, ne l’a pas réussi. Wayne Gretzky a amassé tellement de records durant ses années dans la LNH qu’il est étonnant que celui-ci lui ait échappé; c’est probablement parce qu’il était en fin de carrière.

Ce qui est encore plus étonnant, dans le cas de Panarin, est le fait qu’il n’a jamais été repêché. De 2008 à 2015, il a évolué dans la KHL avec le HK Vityaz (2008 à 2011 et en 2012-2013), le Ak Bars Kazan (2011-2012) et le SKA Saint Petersbourgh avant de faire ses débuts dans la LNH avec les Blackhawks de Chicago dont il a porté les couleurs de 2015 à 2017. Il s’est ensuite aligné avec les Blue Jackets de Columbus de 2017 à 2019 avant de se joindre aux Rangers le 1er juillet.

Même s’il est âgé de 28 ans, « Bread Man » en est donc seulement à sa cinquième saison dans le circuit Bettman. Jusqu’à maintenant, en 346 rencontres, il a récolté 353 points (128B, 225P) pour une moyenne de 1.02 point/match. Cette moyenne devrait cependant s’améliorer puisque, depuis qu’il s’est joint aux Rangers, il a amassé 33 points (12B, 21P) en 24 rencontres pour une moyenne de 1.375 point/match.

Pour ceux qui critiqueraient le salaire élevé octroyé à Panarin, celui-ci correspond à ce qui est versé, de nos jours, aux meilleurs éléments d’une équipe, ce qu’il est. En effet, le nouveau venu est le meneur de l’équipe à tous les niveaux que ce soit pour le nombre de points, de buts ou de mentions d’aide. Son plus près poursuivant, Ryan Strome, a dix points de retard sur sa production. C’est donc un élément très important et les partisans peuvent se réjouir puisqu’il devrait l’être encore durant un bon moment.

Crédit : Hockeyfeed.com
SONDAGE
Quel scénario préféreriez-vous si la saison de la LNH reprenait?
FIN DE SAISON RÉGULIÈRE + SÉRIES
DIRECTEMENT DES SÉRIES À 16 ÉQUIPES
DIRECTEMENT DES SÉRIES AVEC PLUS D'ÉQUIPES
IL VAUT MIEUX ANNULER LA SAISON