ARTICLE
photo
HOCKEY

ALEXIS LAFRENIÈRE SERAIT CHOYÉ DE PORTER L'UNIFORME DE CETTE ÉQUIPE

BENJAMIN MAROIS
25 MARS 2020  ·  20H42
Il y a quelques semaines déjà, Alexis Lafrenière, qui sera sans doute le premier choix du prochain repêchage, a rencontré une vingtaine d'équipes qui s’intéressent à lui. Parmi ces équipes, il y avait évidemment les Sénateurs d'Ottawa, qui statistiquement parlant, ont la deuxième meilleure probabilité de remporter la loterie, après les Red Wings de Détroit.



D'ailleurs, la loterie, le repêchage, le camp d'évaluation et la remise des trophées de la LNH sont tous reportés (à lire ici ). Or, il n'y a pas encore de confirmation quant à la date précise où auront lieu ces événements. Il est clair que le report du repêchage doit avoir déçu le capitaine de l'Océanic de Rimouski car il attendait ce moment et sa famille avait même réservé une place pour souper. Ses amis avaient aussi prévu des billets.

Il a aussi répondu dans une conférence téléphonique avec des journalistes à l'effet d'un repêchage différent qu'il avait envisagé : «Vous savez, ce sera évidemment un peu différent. Je pense que ça reste toujours un honneur d'être repêché par une équipe dans la LNH. C'est vraiment spécial.»

Parlant d'être repêché dans la LNH, le natif de Saint-Eustache s'est fait poser la question suivante aujourd'hui par le journaliste de TSN Gino Reda : «Qu'est ce que cela signifierait pour toi d’être repêché par les Sénateurs d'Ottawa?»

Voici ce que le numéro 11 a répondu : «Ce serait amusant et spécial assurément. C'est un super endroit pour jouer au hockey et ils ont beaucoup de bons joueurs alors ce serait un honneur de jouer pour cette équipe.»


Les partisans des Sens seraient aux anges d’entendre ce genre de propos très intéressant. Eux qui sont en pleine reconstruction, ils possèdent néanmoins de bons jeunes joueurs comme Thomas Chabot, Anthony Duclair et Brady Tkachuk. Or, un joueur de la trempe d'Alexis Lafrenière changerait complètement le visage de la formation de la capitale du Canada. Aussi, les Sens ont 13,5 % des chances de sélectionner le 2e choix et 11,5 % des chances de sélectionner le 3e choix, grâce à la sélection obtenue des Sharks lors de la transaction d'Erik Karlsson. L'avenir est donc très prometteur à Ottawa et Lafrenière pourrait être heureux là-bas.