La KHL refuse de mettre un terme aux séries

16 mars 2020
La KHL est déterminée à couronner un champion de la Coupe Gagarine malgré les inquiétudes concernant le COVID-19 et le fait que deux équipes se soient retirées du tournoi. Il y a quelques jours, en effet, le Jokerit de Helsinki, basé en Finlande, a annoncé qu’il quittait le tournoi même s’il avait réussi à se qualifier pour la deuxième ronde. Tôt en journée hier, le Barys de Noursoultan, situé au Kazakhstan, a fait de même en annonçant, lui aussi, qu’il se retirait de la compétition. Des huit clubs qui avaient franchi le premier tour, il s’agissait des deux seuls basés à l’extérieur de la Russie. Plusieurs ont alors cru que ces décisions mèneraient à l’annulation des séries dans la KHL. Ils avaient tort.

La KHL a disputé la première ronde des séries sans qu’il n’y ait de spectateurs dans les estrades. Il s’agissait d’un format trois de cinq. Le deuxième tour des séries éliminatoires devait initialement se mettre en branle aujourd’hui. Le Jokerit de Helsinki devait se rendre à Saint-Pétersbourg afin d’y affronter, à huit clos, le SKA, en quart de finale, après avoir éliminé le Lokomotiv Yaroslavl (4-2) au tour précédent. Les dirigeants du club ont cependant choisi de retirer l'équipe et de ne pas voyager en Russie afin de ne pas propager le virus, suivant ainsi les directives des services de santé finlandais L’organisation a déclaré avoir pris la décision de respecter leurs recommandations dans le but de protéger les joueurs, le personnel de même que pour limiter la propagation du COVID-19.

« Nous vivons une époque extraordinaire qui nécessite une action extraordinaire, a déclaré Jari Kurri, président du conseil d’administration du club finlandais, La santé du peuple et de la nation a toujours la priorité, et le Jokerit, bien sûr, veut prendre ses responsabilités. Nous avons eu des discussions approfondies avec nos médecins et nos joueurs et en sommes arrivés à cette conclusion. Ce fut une décision difficile mais nécessaire. »

QUIZ SUR RDT
image
Qui a écrit la saga ''Les Chevaliers d'Émeraude'' ?
ANNE ROBILLARD
MOLIÈRE
RACINE
ROBERT MERLE


Quant au Barys, après avoir éliminé le Metallurg de Magnitogorsk (4-1), la semaine dernière, il devait affronter le Sibir de Novossibirsk. Même si l’équipe était l’une des favorites pour mettre la main sur la Coupe Gagarine, après avoir terminé au deuxième rang de la conférence de l’Est derrière le Ak-Bars, l’organisation a annoncé, la veille de la rencontre, qu’elle avait décidé de se conformer aux recommandations de leur gouvernement. Le Kazakhstan avait, en effet, déclaré l’état d’urgence samedi après qu’un neuvième cas de COVID-19 ait été confirmé. La loi interdit les événements sportifs et les voyages impliquant des sorties et des entrées au pays sauf pour les diplomates et certains individus qui, pour le moment, sont autorisés à quitter le pays.

Vladimir Kridunov n’a pas été très tendre à l’égard des deux clubs qui ont décidé de se retirer des séries. « Les étrangers ont peur de quoi? Expulsez-les de la ligue! », a affirmé l’entraîneur-chef du Dynamo de Moscou après avoir appris le retrait des deux formations.

Après avoir été informés de la décision du Jokerit de Helsinki, les dirigeants de la KHL auraient proposé au Spartak de Moscou, éliminé le jeudi précédent, de le remplacer, mais l’organisation a préféré décliner l’offre. Au lieu des huit équipes initialement prévues en quart de finale, la prochaine ronde ne comprendra donc que six clubs. Il s’agit du CSKA de Moscou, le Ak-Bars de Kazan, le SKA de Saint-Pétersbourg, le Dynamo de Moscou, le Sibir de Novossibirsk et le Salavat Yulaev d’Oufa.



Plutôt que d’annuler les séries, la ligue a plutôt annoncé qu’elle effectuerait une pause d’une semaine, avant de renouer avec l’action, afin de lui donner le temps de préparer un nouveau format de séries éliminatoires ainsi que d’établir un calendrier pouvant convenir aux six formations encore en lice pour l’obtention du précieux trophée. Dans son communiqué, la KHL a fait connaître sa décision d’effectuer une pause sans mentionner le COVID-19 ni une quelconque inquiétude à ce sujet.



Le journaliste finlandais Pekka Jalonen a cependant récemment critiqué la KHL qui se vantait d’être l’une des dernières ligues européennes encore en action. Le chroniqueur s’est dit d’accord avec le fait que même si le hockey joué dans la KHL est d’un excellent calibre, à son avis, « quelques véritables ânes sont en contrôle de la ligue. »

Les dirigeants de la KHL devraient tenir aujourd’hui une réunion extraordinaire afin de statuer sur la suite des séries de championnat. Il se pourrait alors que le format choisi soit complètement différent de ce à quoi les experts s’attendent.

C’est à suivre...

Crédit : Hockey Hebdo

Crédit : TVA Sports

Crédit : Hockeyfeed
Êtes-vous d’accord avec la décision prise par la KHL?
SONDAGE
Quel scénario préféreriez-vous si la saison de la LNH reprenait?
FIN DE SAISON RÉGULIÈRE + SÉRIES
DIRECTEMENT DES SÉRIES À 16 ÉQUIPES
DIRECTEMENT DES SÉRIES AVEC PLUS D'ÉQUIPES
IL VAUT MIEUX ANNULER LA SAISON