photo

Un conducteur de Zamboni inflige une défaite aux Maple Leafs

22 février 2020
Un événement extrêmement rare s’est produit hier soir lors du match opposant les Hurricanes de la Caroline aux Maple Leafs de Toronto lorsque les Canes se sont retrouvés dans l’obligation de faire appel au gardien d’urgence après que leurs deux gardiens James Reimer et Petr Mrazek aient dû quitter la rencontre en raison d’une blessure. David Ayres, âgé de 42 ans, a alors reçu l’Appel l’invitant à revêtir son uniforme.

Revoyons donc, tout d’abord, les événements ayant mené à cet appel qu’il espérait secrètement recevoir tout en sachant fort bien qu’il n’arriverait jamais... Il avait cependant tort.

Au début de la première période, James Reimer se retrouve dans le fond de son filet lorsque son propre défenseur Jaccob Slavin entre en collision avec lui après avoir été poussé par Zach Hyman, l’attaquant des Leafs.

Voici l’incident :



Reimer a semblé ébranlé sur le jeu, mais, après une courte pause, il a continué à jouer. Il a cependant été retiré de la rencontre quelques minutes plus tard. Temps d’utilisation 6:10 minutes. Pointage 0-0.

Petr Mrazek a été envoyé en relève. Malheureusement, le gardien a subi le même sort que son prédécesseur après une violente charge de l’attaquant Kyle Clifford qui l’a percuté tel un bulldozer lorsque Mrazek est sorti loin de son filet afin d’effectuer un jeu sur la rondelle, tout comme le joueur des Leafs; la rondelle était presque rendue à mi-chemin de la ligne bleue lorsque les deux adversaires sont entrés en collision. Le joueur des Leafs s’est vu décerner une inconduite de partie pour son geste.

Voici l’incident qui a obligé Mrazek à quitter le match :



Mzarek avait été d’office durant 25:09 minutes. Le pointage était alors de 3-1 en faveur des Canes. Les deux gardiens étant dans l’impossibilité de poursuivre, Caroline n’a alors eu d’autre choix que de faire appel au gardien d’urgence, David Ayres, qui est le conducteur de Zamboni des Marlies de Toronto, le club-école des Leafs dans la LAH. Ce n’est jamais une bonne nouvelle pour un club qui aspire à participer aux séries et qui a désespérément besoin de ces deux points, surtout lorsqu’il affronte un adversaire direct, de devoir faire appel au gardien d’urgence. Le pire était donc à craindre.

QUIZ SUR RDT
image
Qui est cet athlète?
GEORGES ST-PIERRE
JEAN PASCAL
MATT HUGHES
MICHAEL BISPING


Ayres a alors revêtu ses jambières et son masque aux couleurs des Marlies alors que les Hurricanes lui ont octroyé le chandail no. 90. Lorsqu’interrogé après la rencontre, voir vidéo plus bas, le gardien a révélé que l’équipe ne l’avait pas consulté pour lui donner ce numéro.

Voici son arrivée sur la patinoire :



Après avoir cédé à deux reprises, devant John Tavares et Pierre Engvall, sur les deux premiers dirigés sur lui, Ayres a retraité au vestiaire après la deuxième période alors que la rencontre était beaucoup plus serrée avec un pointage de 4-3. Le gardien a déclaré avoir connu un début chancelant, mais, lors du deuxième entracte, il a affirmé à ses coéquipiers qu’il se sentait bien et qu’il ferait mieux en troisième. L’un d’entre eux lui a alors conseillé de ne pas s’en faire et de profiter du moment tout en lui assurant que ce n’était pas grave si les Leafs parvenaient à égaler le match. Ayres a confié que ces propos avaient eu pour effet de le calmer.

Son premier arrêt dans la LNH en troisième période :



Les deux buts d’avance que lui ont donné ses coéquipiers, Warren Foegele et Martin Necas, en troisième période lui ont ensuite permis de mieux respirer d’autant plus que les Leafs ont été limités à seulement sept tirs au troisième tiers. Il a ainsi blanchi les Leafs, et leur offensive de 40 Millions$, durant vingt minutes. Il a terminé le match avec une moyenne de .800 ayant arrêté huit tirs sur les 10 dirigés sur lui.

Lorsque la sirène, annonçant la fin du match, s’est fait entendre, tous les joueurs des Canes se sont précipités pour le féliciter. Il a ensuite été chaudement applaudi par les spectateurs lorsqu’il est revenu sur la patinoire après s’être mérité la première étoile :



Ses coéquipiers lui avaient préparé un accueil digne des célébrations de la Coupe Stanley lorsqu’il est revenu au vestiaire après avoir effectué le tour de piste du vainqueur. Cette soirée et le message de l’entraîneur-chef sont des souvenirs que tous, pas seulement lui, conserveront jusqu’à la fin de leurs jours :



Voici ce que le héros du jour avait à dire après cette incroyable soirée de rêve :



Ayres a toujours joué à la position de gardien de but se rendant jusqu’aux rangs juniors B. Depuis huit ans, ce partisan de longue date de l’organisation donne un coup de main aux Leafs et aux Marlies lorsqu’ils ont besoin de ses services lors d’un entraînement, par exemple. Le 1er février, il a d’ailleurs été envoyé dans la mêlée à titre de gardien d’urgence pour les Checkers de Charlotte, le club-école des Canes dans la LAH, contre les Marlies. Depuis trois ans, il assiste à tous les matchs disputés aux Scotiabank Arena se tenant prêt au cas où...

Le héros du jour, qui a subi une greffe de rein en 2004, a avoué, lors d’une entrevue accordée à Sportsnet en 2015, avoir souvent côtoyé les joueurs provenant du système de développement des Marlies et que ceux-ci l’avaient toujours traité comme l’un des leurs. C’est possiblement cette connaissance qui lui a permis de faire bonne figure hier. Lors de cette entrevue, il avait d’ailleurs remercié Kyle Dubas de lui offrir cette opportunité qui ne se présente qu’une fois dans une vie. Après la défaite d’hier, le DG a quitté les lieux visiblement frustré du résultat. Espérons que Ayres ne devra pas accrocher ses jambières après avoir vaincu ses employeurs.



Un premier match dans la LNH, une première victoire, une première étoile, quoi demander de mieux? Et pourtant le gardien n’était pas au bout de ses surprises et surtout de ses bonnes nouvelles puisque son exploit figurera dorénavant dans le livre des records de la LNH. Rien de moins!

En effet, à 42 ans et 194 jours, il est devenu le gardien le plus âgé dans l’histoire de la LNH à avoir remporté la victoire à son tout premier match en saison régulière succédant à Hugh Lehman qui a réussi l’exploit à 41 ans et 24 jours avec les Blackhawks de Chicago. Il est le gardien d’urgence ayant obtenu le plus long temps d’utilisation dans un même match en plus d’être le premier à remporter une victoire. Le gain a été porté à sa fiche puisque c’est lui qui était devant le filet lorsque les Canes ont marqué leur 4e but qui s’est avéré le but gagnant.

« Je fais cela comme métier, et lorsque vous revenez d’une blessure, à votre premier match, vous vous sentez comme si vous n’aviez jamais joué auparavant... pour lui, pour ce qu’il a fait, il est une légende », a déclaré James Reimer qui avait d’ailleurs, tout comme Rod Brind’Amour, l’entraîneur-chef, un cadeau spécial pour lui.



Les nouvelles ne sont malheureusement pas encourageantes dans le cas de Reimer puisque, l’entraîneur-chef a déjà confirmé qu’il était incommodé par une blessure au bas du corps qui le tiendra à l’écart du jeu durant un bon moment sans préciser davantage la durée de son absence. Ce dernier pourrait, en effet, avoir été victime d’une commotion cérébrale sur le jeu en plus d’une blessure au genou ce qui pourrait signifier une convalescence d’une durée de quatre à six semaines. Au moment d’écrire ses lignes, aucune information n’avait filtré quant à la condition de Petr Mrazek.

Mark Lazarus de The Athletic, a cependant rapporté, après le match, que deux sources lui avaient affirmées que les Canes avaient déjà contacté les Blackhawks en raison des blessures subies par leurs deux gardiens hier. Selon Lazarus, une transaction impliquant Robin Lehner et Erik Gustafson pourrait être sur la table, mais ce ne sont que des rumeurs pour le moment.



David Ayres a vécu une soirée de rêve et il mérite amplement de savourer son 28:41 minutes de gloire, mais la date limites des transactions arrivant à grand pas, les Canes ne pourront célébrer longtemps puisqu’ils devront bouger rapidement et ils ne seront peut-être pas les seuls. En effet, après avoir vu son équipe être vaincue par un conducteur de Zamboni, qui sait ce que Kyle Dubas fera.

Ce sont assurément des dossiers à suivre...

Crédit : Hockeyfeed

Crédit : Sportsnet
SONDAGE
Quel scénario préféreriez-vous si la saison de la LNH reprenait?
FIN DE SAISON RÉGULIÈRE + SÉRIES
DIRECTEMENT DES SÉRIES À 16 ÉQUIPES
DIRECTEMENT DES SÉRIES AVEC PLUS D'ÉQUIPES
IL VAUT MIEUX ANNULER LA SAISON