photo

Les Oilers « all-in » à la date limite des transactions?

Pierre T.   ·   21 janvier 2020
Les Oilers d'Edmonton ne sont pas des prétendants à la Coupe Stanley, mais ils sont des prétendants aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, et c'est là toute la différence.

C'est pourquoi le directeur général Ken Holland envisagera d'ajouter un joueur de centre comme Jean-Gabriel Pageau à sa formation, mais aussi pourquoi il n'abandonnera pas un choix de première ronde ou un bon jeune joueur pour louer l'agent libre sans restriction à la fin de la saison. Les prétendants à la Coupe Stanley se séparent des choix de première ronde et de leurs jeunes talents pour espérer remporter le précieux trophée. Les Oilers ne devraient pas le faire et ne le feront pas. Pas cette année.

C’est aussi pourquoi cette équipe, et ce, pour la première fois depuis longtemps, n’a pas besoin d'ajouter du leadership de l'externe. Elle a juste besoin d'ajouter un ou deux solides attaquants capables d'évoluer sur l’un des trois premiers trios. Le leadership qui provient des jeunes Connor McDavid, Leon Draisaitl, Darnell Nurse et Oscar Klefbom est très satisfaisant actuellement.

Combien de buts Bobby Clarke a-t-il marqué au total en saison régulière au cours de sa carrière dans la LNH?
268 buts
358 buts
458 buts
558 buts
658 buts
758 buts


Mais cela ne signifie pas que Holland n'essayera pas d'améliorer son club et cela ne signifie certainement pas que son équipe n'a pas place à l'amélioration. À Edmonton, après des années à conclure de mauvaises transactions au mauvais moment, le directeur général ne peut pas se tromper cette fois-ci.

Aussi difficile à entendre que cela puisse l'être, il est toujours le temps d'être en mode « construction » à Edmonton. C'est encore le temps de repêcher, de développer et d'emmagasiner de jeunes espoirs plutôt que de conserver un petit bassin de jeunes joueurs qui, au milieu de la vingtaine, exigeront de gros salaires et obligeront l'équipe à faire des choix difficiles sans avoir de relève de qualité. Si le plan fonctionne, dans un an ou deux, il sera peut-être possible d'échanger un choix de première ronde pour le prochain Taylor Hall disponible.

Mais pas encore.

Actuellement, Edmonton est déjà susceptible de perdre son choix de troisième tour de 2020, et ce, aux mains des Flames de Calgary. Effectivement, ce choix sera envoyé à Calgary si James Neal marque plus de 20 buts et Milan Lucic termine avec 10 de moins. En ce moment, Neal surclasse Lucic 19 à quatre à ce chapitre. Donc, si Holland échange son choix de deuxième tour à la date limite du 24 février, cela laisse à ses éclaireurs un énorme écart entre les premier et quatrième tours du repêchage de la LNH 2020.

Cela ne signifie pas que Holland ne peut pas aider son équipe avec un ou deux ajouts. Il a assurément besoin d'un centre de troisième ligne et l'ajout d'un autre ailier du top 9 ne ferait pas de mal. Mais si les grosses équipes comme Saint-Louis, Washington, Boston et Colorado sont prêtes à hypothéquer leur avenir à la date limite des transactions pour améliorer leur chance de gagner la Coupe Stanley, nous prévoyons une journée tranquille pour le DG des Oilers.

PAR CONTRE, lorsque vous êtes assis au sommet de votre division à la fin de janvier et que vous avez raté la grande danse dans 12 des 13 derniers printemps, faire les séries éliminatoires devient une nécessité. Alors, comment faire?

1) Acquérir un troisième centre

L'acquisition idéale est Jean-Gabriel Pageau. Évidemment, si Holland pouvait orchestrer un échange pour l'obtenir et le signer, il pourrait changer d'avis sur ce qu'il est prêt à envoyer à Ottawa. En supposant que Pageau soit trop cher pour Edmonton, pensez à Luke Glendening de Détroit, qui a un pourcentage de mise en jeu de 56,5 % et mène tous les joueurs de centre des Red Wings en temps de glace en désavantage numérique. Il n'a que 30 ans.

Nick Bonino serait également un bon candidat si la saison de Nashville devait se terminer prématurément. Mais il gagne encore 4,1 millions de dollars la saison prochaine, alors il devrait faire partie d'un accord plus important où Edmonton pourrait libérer de la marge salariale. Pour ce faire, Holland a besoin que Nashville devienne vendeur.

2) Trouver un ailier pour aider Connor McDavid

L'entraîneur-chef Dave Tippett a séparé Draisaitl et McDavid après Noël, et c'est la première fois que ce changement fonctionne pour un entraîneur des Oilers. Draisaitl a atterri avec Ryan Nugent-Hopkins sur son aile gauche et Kailer Yamamoto joue du côté droit.

McDavid, quant à lui, se débrouille avec Neal et Zack Kassian. Mais nous pensons que la ligne serait meilleure à 5 contre 5 si Holland pouvait acquérir un rapide ailier gauche. Ensuite, vous alternez Kassian et Neal sur l'aile droite et votre top 9 n'en est que meilleur.

Pourrait-on faire l'acquisition d'un Tyler Toffoli (Los Angeles), un joueur autonome à la fin de la saison?

Il y a aussi les Leafs, qui ont besoin de défenseurs et qui ont des problèmes de cap salarial? Kasperi Kapanen et Andreas Johnsson conviendraient tous les deux à Edmonton.

Il lui reste probablement trop de temps à son contrat, mais Adam Henrique d'Anaheim serait une acquisition intéressante, tout comme Chris Kreider des Rangers de New York (joueur autonome à la fin de la saison), mais celui-ci coûterait probablement trop cher.



3) Ajouter un défenseur si Matt Benning reste un cas douteux

Matt Benning sera de retour à l'action peu de temps après la pause du Match des étoiles. Mais il a déjà eu deux commotions cérébrales cette saison et, s'il reçoit encore un coup à la tête, vous pouvez parier que les médecins mettrons un terme à sa saison.

Benning ne gère pas la rondelle aussi bien que Caleb Jones ou Ethan Bear, mais il joue mieux défensivement. Et garder la rondelle hors de votre filet est une prime à l'approche des séries éliminatoires.

Cela pourrait tenter Holland d'aller sur le marché pour un Andy Greene ou un Justin Braun. Vous n'avez jamais trop de défenseurs une fois que les séries éliminatoires commencent et il y a peu de profondeur à la ligne bleue des Oilers.

Bref, les Oilers tenteront-ils le tout pour le tout ou seront-ils prudents pour l'avenir? Nous le saurons d'ici le 24 février prochain!
SONDAGE
Hockey - LNH - Canadiens de Montreal Souhaiteriez-vous qu'Ilya Kovachuk signe avec le Tricolore cet été à titre de joueur autonome?
   Oui
   Non
25 FÉVRIER 2020
TOP 20 B P PTS
MIKAEL BACKLUND
2 1 3
KEVIN HAYES
2 1 3
ZACHARY SANFORD
2 1 3
ROOPE HINTZ
1 2 3
TRAVIS KONECNY
1 2 3
ROBERT THOMAS
1 2 3
MATTHEW TKACHUK
1 2 3
CONNOR MCDAVID
- 3 3
MIKKO KOIVU
2 - 2
SONNY MILANO
2 - 2
SEAN MONAHAN
2 - 2
JOHN TAVARES
2 - 2
ANDREAS ATHANASIOU
1 1 2
JASON DICKINSON
1 1 2
RYAN DONATO
1 1 2
ALEXANDER EDLER
1 1 2
NIKOLAJ EHLERS
1 1 2
RYAN ELLIS
1 1 2
TYLER ENNIS
1 1 2
KEVIN FIALA
1 1 2
LISTE COMPLÈTE  
MENEURS DE LA LNH
POINTS PJ PTS
LEON DRAISAITL 63 99
DAVID PASTRNAK 64 88
CONNOR MCDAVID 57 87
ARTEMI PANARIN 61 85
NATHAN MACKINNON 61 84
BRAD MARCHAND 64 79
PATRICK KANE 63 78
JACK EICHEL 61 77
JONATHAN HUBERDEAU 63 77
NIKITA KUCHEROV 61 76
CLASSEMENT COMPLET  
BUTS PJ B
DAVID PASTRNAK 64 45
ALEXANDER OVECHKIN 62 43
AUSTON MATTHEWS 64 43
LEON DRAISAITL 63 37
SEBASTIAN AHO 62 36
CLASSEMENT COMPLET  
PASSES PJ P
LEON DRAISAITL 63 62
JOHN CARLSON 63 57
CONNOR MCDAVID 57 56
JONATHAN HUBERDEAU 63 55
BRAD MARCHAND 64 54
CLASSEMENT COMPLET  
DÉFENSEURS PJ PTS
JOHN CARLSON 63 72
ROMAN JOSI 62 57
VICTOR HEDMAN 61 52
QUINN HUGHES 61 50
ALEX PIETRANGELO 63 48
CLASSEMENT COMPLET  
RECRUES PJ PTS
QUINN HUGHES 61 50
CALE MAKAR 53 45
VICTOR OLOFSSON 47 40
DOMINIK KUBALIK 61 40
NICK SUZUKI 65 40
CLASSEMENT COMPLET  
VICTOIRES PJ V
ANDREI VASILEVSKIY 47 32
JORDAN BINNINGTON 46 28
FREDERIK ANDERSEN 48 26
CONNOR HELLEBUYCK 52 26
CAREY PRICE 54 26
CLASSEMENT COMPLET  
BLANCHISSAGES PJ BL
ELVIS MERZLIKINS 32 5
MARC-ANDRE FLEURY 45 4
CONNOR HELLEBUYCK 52 4
CAREY PRICE 54 4
JAMES REIMER 25 3
CLASSEMENT COMPLET