FINAL
2
5
    

Nick Suzuki ne cesse de surprendre

Publié le 22 septembre 2019 à 13h07
PAR

Avec l’annonce de la commotion cérébrale à Ryan Poehling, toute la place est ouverte à Nick Suzuki pour se démarquer lors de ce camp d’entraînement 2019. Dans le match de samedi soir, la chance était belle de voir ce que Suzuki pouvait apporter aux Canadiens de Montréal, alors que celui-ci jouait sur le premier trio en compagnie de Phillip Danault et de Tomas Tatar.

Il n’a pas déçu en complétant le match, pour une deuxième partie de suite, avec au moins un point. En trois matchs préparatoires, Suzuki a récolté trois points.

Après la rencontre d’hier soir, son compagnon de trio Phillip Danault n’avait que de bons mots pour l’attaquant de 20 ans. Cependant, il a rappelé aux partisans que Suzuki n’avait que 20 ans et qu’il faudra être patient pour voir toute l’étendue de son talent.

« On voit son potentiel, c’est énorme, c’est un petit magicien. Il est vraiment intelligent, il est toujours à la bonne place. Il est capable de jouer défensivement. Il a aussi une bonne rapidité et des mains exceptionnelles. Son sens du hockey est une coche au-dessus. »


« L’an dernier, il avait un camp plus difficile, c’était son premier camp professionnel, mais cette année, il est arrivé en confiance. C’est vraiment un bon joueur, il va être solide, mais il faut lui donner le temps. »

Crédit: TVA Sports
10 dernières chroniques