Crédit photo: Capture d'écran - Facebook Tom Lapointe

Le journaliste Tom Lapointe nous apprend une très mauvaise nouvelle

Publié le 8 janvier 2024 à 9h30
PAR MIKE BOUCHARD
Samedi dernier, le réputé journaliste Tom Lapointe a partagé une nouvelle bouleversante avec nous : il combat actuellement un cancer de la prostate de stade 4.

Son message concernant cette épreuve difficile est disponible ci-dessous:

MAUDIT STADE 4 !
Je me souviendrai tout le reste de ma vie de ce 5 janvier 2024.
C'était le jour V. Pour vendredi vérité.
Accompagné par mes deux soeurs anges😇 gardiennes, Isabelle et Céline, j'avais rendez-vous en oncologie à l'hôpital Le Gardeur dans Lanaudière avec un docteur humain comme c'est pas possible que je vous recommanderai dans une prochaine chronique.
À 13 heures 38, le docteur Bon Coeur m'a appelé à la salle 13. C'est là que j'allais connaître le résultat de mes deux biopsies à la suite de mon séjour urgent à l'hôpital de Lachenaie du 7 au 13 décembre dernier.
Comme à l'école que je désertais souvent parce que j'étais déjà trop passionné par le journalisme sportif et par les premiers exploits de mon idole Rogatien Vachon, j'appréhendais un mauvais bulletin. Et mon pif de scoopman ne m'a pas menti.
J'ai un cancer Stade 4 de la prostate. Avec d'autres bobos qui s'y ajoutent en prolongation.
Moi qui ai passé ma vie à courir tous les stades de l'Amérique, je me serais bien passé de visiter celui là. Maudit Stade 4, c'est où se trouve le pire tapis de ring où tu boxes au quotidien avec ta santé.
Mais un cancer de la prostate au Stade 4, si ça ne se guérit pas, ça s'endort pour des années, m'a dit mon docteur avec un message d'espoir dans les yeux.
Si évidemment j'accepte de souffrir avec les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et avec des médicaments qui coûtent à chaque fois le prix d'un billet pour assister à un show de Taylor Swift au Centre Bell. Traitements que je débuterai au plus tard en février.
Désormais sur YouTube ou sur Reel, envoyez les plus profondes berceuses à mon cancer. Pour qu'il dorme comme un ours en hiver ou comme un bébé dans sa poussette sur un balcon d'été.
Bientôt je vous écrirai comment tout mon psychodrame a pris naissance à Paris en juin.
Je pensais que c'était une sciatique.
C'était sans ce que je le saches le plus vilain des tiques.
Alors ne faites pas comme moi, consultez quand votre corps vous donne des signes d'un possible mauvais sort.
Pour éviter de fréquenter tous les Stades 4 de la planète cancer !
#nouedvembre




Bonne chance dans ce lourd combat, Tom!
SONDAGE
8 Janvier   |   524 réponses
Le journaliste Tom Lapointe nous apprend une très mauvaise nouvelle

Connaissiez-vous le réputé journaliste Tom Lapointe?

Ben oui, j'espère29957.1 %
Non22542.9 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub