VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY              
VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY                 MEMBRE
photo

UN MÉDICAMENT PSYCHÉDÉLIQUE AURAIT SAUVÉ LA VIE DE L'ANCIEN PUGILISTE DE LA LNH

Au cours des cinq dernières années qui se sont écoulées depuis son dernier match dans la LNH, Daniel Carcillo a vécu avec des démons intérieurs terriblement sombres qui l'ont mené dans les bas fonds et la solitude.

L'ancien pugiliste, qui compte plus d'une dizaine de saisons dans le circuit Bettman, affirme qu'il s'est parfois retrouvé piégé dans une spirale descendante de dépression, d'anxiété et de troubles de santé mentale, qui selon lui sont liés aux traumatismes crâniens répétitifs qu'il a subis en étant impliqué dans une centaine de combats durant sa carrière. Carcillo a même songé au suicide à plusieurs reprises pour soulager son mal de vivre.

Le double récipiendaire de la Coupe Stanley n'a d'ailleurs jamais hésité à pointer du doigt les hautes instances de la LNH de ne pas s'être souciées des effets secondaires à court et long terme des commotions cérébrales subies par les joueurs. Il a par ailleurs été impliqué dans de multiples procès contre la LNH, ainsi que contre la Ligue Canadienne de hockey, où il a évolué dans les rangs juniors avec le Sting de Sarnia.

image

« J'étais perdu dans la vie, personne ne voulait vraiment me côtoyer. J'avais le sentiment que j'étais un fardeau pour ma famille. Je ne voulais pas que mes enfants grandissent en voyant la façon dont leur père agissait. J'ai juste pensé qu'il serait peut-être mieux pour moi de partir... » - Dan Carcillo.


Il y a 13 mois, un grand changement est survenu dans la vie de l'ex-hockeyeur âgé de maintenant 35 ans. Effectivement, lors d'un entretien avec un ancien coéquipier, celui-ci lui a suggéré une option non conventionnelle pour soulager son mal de vivre et tenter une vie fonctionnelle « normale », sans idées noires.

Cet ancien coéquipier et ami, dont Carcillo ne veut dévoiler l'identité, a réussi à le convaincre de suivre un traitement qui au final, lui aurait sauvé la vie. Le traitement consistait à lui administrer ce que l'on appelle une dose de psilocybine, un ancien médicament psychédélique à base de plantes communément appelé « champignons magiques. » Bien qu'il ait décrit l'expérience comme un défi, une exploration hallucinogène des coins les plus sombres de son traitement, Carcillo avoue que les effets thérapeutiques ont été remarquables.

« Je me porte phénoménalement bien... Je vis ma meilleure vie en ce moment », affirme Carcillo, tout en mentionnant que ses pensées suicidaires ont disparu.



Depuis, Carcillo est devenu un grand défenseur des bienfaits des drogues psychédéliques cliniques. Il n'hésite pas à partager son vécu sur les réseaux sociaux et encourager ceux et celles aux prises avec un mal de vivre et qui traversent des moments difficiles à tenter le même traitement.

Souvenons-nous des décès prématurés de Derek Boogaard, Wade Belak, Rick Rypien et de l'un des meilleurs amis de Daniel Carcillo, Steve Montador, tous des anciens pugilistes de la LNH, victimes de commotions cérébrales à multiples reprises au cours de leurs carrières.

Source : TradeRumours.com
Selon vous, est-ce que la LNH a manqué d'expertise au sujet des commotions cérébrales?
MÉLO ❤
30 NOVEMBRE 2020  (16H18)