photo

QUOI DE MIEUX QU'UNE SIGNATURE DE CONTRAT POUR NARGUER UN ANCIEN COÉQUIPIER?

Hier soir, malgré des rumeurs que les discussions contractuelles étaient au point mort, Brendan Gallagher a paraphé une prolongation de contrat d'une valeur de 39 millions de dollars pour six ans. Pour tous les partisans des Canadiens de Montréal, ce fut une excellente surprise, puisque le numéro 11 du Tricolore est le coeur et l'âme de l'attaque de l'équipe depuis plusieurs années.

Évidemment, si les partisans sont contents, les coéquipiers et anciens coéquipiers de Gally le sont tout autant. S'il y a bien un joueur qui donne son 110% autant sur la glace que hors glace et ce, à chaque jour de l'année, c'est bien Brendan. Il est très apprécié de ses pairs et en même temps, détesté de ses adversaires. Néanmoins, tout le monde le prendrait dans son équipe.



La signature de son nouveau contrat a ouvert la porte à une ancienne petite peste du Tricolore, Andrew Shaw. Le numéro 65 des Blackhawks ne s'est pas gêné pour narguer son ancien coéquipier via son compte Twitter, en disant : « Heureusement, Gally pourra enfin prendre la facture d'un souper d'équipe pour une fois. »


Jacob de la Rose, également un ancien coéquipier de Gallagher avec le Canadien, s'est permis de répliquer à Andrew Shaw en lui disant « de ne pas se faire trop d'attentes. » Brendan a ensuite ajouté qu'il « paierait peut-être les apéritifs. »

image
DAVID S
15 OCTOBRE 2020  (17H23)