photo

PHILLIP DANAULT : PLUS IMPORTANT QU’ON LE CROIT?

Depuis l’élimination des Canadiens de Montréal face aux Flyers de Philadelphie, l’une des positions où il y a le plus de points d’interrogation c’est celle de centre. En effet, si dans le passé nous nous demandions qui allait être en mesure de jouer de façon efficace sur les deux premiers trios, aujourd’hui, la question est plutôt qui devra partir...

Dans les dernières semaines, beaucoup de rumeurs circulent autour de Max Domi, mais également au sujet de Phillip Danault. En effet, l’important joueur de centre du Canadien a eu des propos assez révélateurs sur son avenir à Montréal après la plus récente élimination des siens, lui qui a déclaré qu’il ne se voyait pas tenir un rôle strictement défensif derrière Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi. Danault aime contribuer offensivement et parions qu’il ne veut pas seulement être efficace en zone défensive.



Cela dit, avec un contrat à renégocier en 2021 et un rôle plus qu'incertain dans l'échiquier montréalais, certains avancent, dont l'excellent Elliotte Friedman, que le pivot de 27 ans serait présentement sur le marché des transactions et donc, que ses jours avec le CH seraient désormais comptés.

De ce fait, la valeur du Victoriavillois pourrait bien être plus élevée que l'on ne pourrait le croire, du moins si l'on se fie au scrutin pour le trophée Frank J. Selke, remporté par l'attaquant des Flyers Sean Couturier jeudi soir :


Comme vous pouvez le constater, le numéro 24 a terminé au sixième rang au vote final pour le prix de l'attaquant défensif de l'année dans le circuit Bettman, obtenant même un vote de première place de la part d'un des journalistes appelé à soumettre son vote. Danault a donc mieux fait et ce, de façon considérable, qu'Anze Kopitar, Brad Marchand, Brayden Point, Aleksander Barkov et Jonathan Toews, pour ne nommer que ceux-là.

Sans dire que Phillip Danault a une plus grande valeur que tous les joueurs vedettes mentionnés précédemment, il n'en demeure pas moins que le principal intéressé possède une excellente réputation dans la LNH, ce qui pourrait notamment expliquer que Marc Bergevin est en train de magasiner ses services au moment d'écrire ces lignes.

Toutefois, si le CH pouvait trouver un moyen de conserver Danault dans son organigramme, ce serait assurément la meilleure avenue pour le club montréalais. C'est que le Tricolore ne peut se priver d'un Québécois aussi efficace dans les trois zones et dans le cercle des mises en jeu lui qui, rappelons-le, a remporté plus de 54,5% de ses duels dans de pareilles occasions lors de la dernière saison, ce qui est plus qu'excellent.

D'un point de vue offensif, Danault avait une campagne assez bonne, lui qui totalisait 47 points, dont 13 buts, et une fiche de plus-18 en 71 parties avant que la COVID-19 ne vienne interrompre la saison régulière. Par contre, notons la baisse de régime du centre de 6 pieds, 1 pouce et 201 livres lors des plus récentes séries, n'ayant noirci la feuille de pointage qu'à trois reprises en dix rencontres.

Bref, la valeur de Phillip Danault semble assez élevée si l'on se fie au scrutin pour le trophée Selke. Peut-être même que Danault pourra remporter ce prestigieux honneur au cours de sa carrière, reste maintenant à savoir s'il le fera dans l'uniforme du Tricolore ou ailleurs dans la LNH.
MATHIEU FOURNIER
11 SEPTEMBRE 2020  (14H02)