photo

PHIL KESSEL POURRAIT-IL ÊTRE DE NOUVEAU ÉCHANGÉ?

Encore cette saison, les Coyotes de l’Arizona pourraient être très actifs sur le marché des transactions, eux qui avaient réussi à mettre la main sur l’attaquant Phil Kessel l’été dernier. Cet été, si l’on se fie aux propos de Darren Dreger, de TSN, des noms comme Oliver Ekman-Larsson, Derek Stepan, Michael Grabner, Alex Goligoski, Niklas Hjalmarsson, Jason Demers, Antti Raanta et Darcy Kuemper pourraient bien changer d’adresse, alors que Dregger mentionne que les Coyotes auraient dit qu’ils sont prêts à écouter toutes les offres concernant les joueurs de 25 ans ou plus.

Pour sa part, le collègue de Dreger, Frank Seravalli, est allé encore plus loin avec le nom de Kessel, le plaçant en tête de sa liste de 10 contrats potentiels qui pourraient changer d’équipe cette saison morte.

Il ne fait aucun doute que les Coyotes chercheront à réduire les salaires pour s'adapter à un budget interne sous le nouveau DG, Bill Armstrong. D'autres joueurs des Coyotes dans la trentaine, comme Niklas Hjalmarsson, Derek Stepan et Michael Grabner devraient figurer sur cette liste. Mais Kessel doit être une option attrayante. Les Coyotes et les Maple Leafs lui ont versé conjointement une prime à la signature de 5 millions de dollars le 1er juillet, ce qui signifie qu’on ne lui doit que 5,95 millions de dollars au total en dollars réels pour les deux prochaines saisons.

Il n'était pas en forme dans le désert la saison dernière. Mais certaines équipes pensent sûrement que la baisse de 92 et 82 points jusqu'à 38 la saison dernière était bien trop forte pour être purement physique. Un Phil revigoré pourrait changer la donne pour un candidat à la Coupe Stanley.



Kessel n'a pas joué son meilleur hockey depuis son arrivée dans le désert. Il n'a marqué que 14 buts, 24 passes pour un total de 38 points en 70 matchs, mais nous savons tous qu'il serait le premier joueur à voir sa production augmenter si il quittait les Coyotes (Max Domi l'a assez bien prouvé lors de sa première saison avec les Canadiens de Montréal, juste après avoir quitté l'Arizona).

Les Coyotes doivent réduire leur masse salariale et pourraient demander très peu en retour.

Crédit: H-FEED
Prendriez-vous le risque avec Phil Kessel à Montréal?
MATHIEU FOURNIER
19 SEPTEMBRE 2020  (9H02)