photo

LE NOUVEAU VENU CHEZ LE TRICOLORE REÇU EN HÉROS PAR SES NOUVEAUX COÉQUIPIERS

Lorsque l'on regarde plus attentivement la formation des Canadiens de Montréal, nous pouvons facilement remarquer une lacune à la gauche en défense. Évidemment, un bon ailier sur le top 6 ne ferait pas de tort non plus. Toutefois, lors des dernières semaines, Marc Bergevin a réglé l'une des lacunes les plus désastreuses du Canadien avec l'acquisition de Jake Allen. Acquis en pleine pandémie, il a été reçu comme il se doit par ses coéquipiers pour la prochaine saison.



« Carey et Shea Weber, ainsi que plusieurs autres joueurs m’ont contacté pour m’accueillir. C’est évidemment beaucoup de mouvements de changer d’équipe en pleine pandémie et ils m’ont offert leur aide si j’avais besoin de quoi que ce soit. » Il faut savoir qu'Allen a non seulement porté l'uniforme du Junior de Montréal, dans la LHJMQ, il est également natif de Fredericton, une ville passionnée du Canadien.

« C’est difficile à expliquer parce que je suis natif d’un territoire qui supporte le Canadien. Dire que je serai gardien du Canadien me donne des frissons! C’est une franchise avec une grande histoire et qui compte sur un des meilleurs gardiens de but du monde dans les dix dernières années. J’ai vraiment hâte de pouvoir relever de nouveaux défis. »

Par contre, l’homme fort de sept saisons, une Coupe Stanley et près de 300 matchs dans la LNH prend difficilement sa transaction, la première de sa carrière. Le gardien de 30 ans était effectivement un membre des Blues depuis son repêchage en 2008. Même s'il comprend la décision de ses anciens patrons, il fera ses valises avec de bons souvenirs, qu'il aurait aimé poursuivre quelque temps. Malgré tout, il est heureux du défi qui l'attend avec le Tricolore.



« J’ai signé mon contrat pour être un joueur des Blues. Je sentais que nous avions un bon groupe et que nous étions en bonne position. St-Louis aura une excellente équipe. Évidemment, je comprends l’autre côté de la médaille. Je voulais revenir et aider l’équipe parce qu’à ce point, j’étais encore un membre des Blues.»

Il sera intéressant de savoir si la dernière année de son contrat sera sa seule passée avec le bleu-blanc-rouge. Le tout dépendra évidemment de ses performances et de son impact pour le club historique.

Crédit: RDS
MATHIEU FOURNIER
11 SEPTEMBRE 2020  (13H47)