photo

LE CANADIEN DE MONTRÉAL ÉTAIT-IL VRAIMENT DANS LA COURSE?

Choisir les Sabres est une décision surprenante, étant donné que Hall a toujours exprimé haut et fort que sa priorité numéro 1 est de mettre la main sur une Coupe Stanley. Toutefois, Buffalo n'a pas participé aux éliminatoires depuis 2011, soit la plus longue période de disette de la LNH.

Son nom a été sur toutes les lèvres depuis l’ouverture du marché des joueurs autonomes vendredi. Montréal, Nashville, Colorado, Las Vegas... Taylor Hall a été associé à au moins une demi-douzaine d'équipes dans les dernières heures, avant de mettre fin à l’attente. Finalement coup de théâtre, le convoité attaquant de 28 ans aura choisi Buffalo comme étant sa prochaine destination pour la saison 2020-2021.

À l’heure actuelle, la question brûle probablement encore les lèvres des partisans du Tricolore : est-ce que Marc Bergevin a réellement été dans la course pour obtenir les services de l’ailier? Selon Pierre LeBrun du réseau TSN, ce ne serait pas le cas. L’information a d’ailleurs été confirmée par l’agent de Hall, Darren Farris.


En effet, aucune offre contractuelle n’a été déposée pour la simple et bonne raison que Marc Bergevin ne pouvait s’offrir le convoité attaquant au prix demandé et il n’était pas le seul directeur général avec cette problématique.

« Il y avait Vegas, Boston et Nashville, a confirmé Ferris. Ils étaient tous incapables de libérer de la place sous leur plafond. »

Cependant, cela ne veut pas dire que le DG du Canadien a été passif dans le dossier. Ce dernier a d’ailleurs confirmé suivre la situation de près lors de son point de presse vendredi, sans toutefois laisser la porte ouverte à l’éventuelle offre tant attendue. Lorsque cette information s’est rendue aux oreilles de l’agent de Hall, il a semblé surpris.

« Je crois qu’il voulait voir ce que nous ferions, explique-t-il. Il a eu une rencontre avec Taylor sur Zoom, mais il n’a pas fait de présentation. Il n’a pu faire de la place sous le plafond. »



Par ailleurs, Darren Ferris a confirmé que son joueur aurait écouté l’offre du Canadien si offre il y avait. Malheureusement, avec seulement 3,896 millions $ de disponible sous le cap salarial, le Tricolore aurait dû se débarrasser d’au moins deux salaires pour espérer parvenir à ses fins.

Crédit : TVA Sports
ANNIE C.
12 OCTOBRE 2020  (9H02)