photo

IL SERA IMPORTANT DE DEMEURER PRUDENTS AVEC LE NOUVEAU VENU DU TRICOLORE...

Hier en fin d’après-midi, le directeur général des Canadiens de Montréal en Marc Bergevin a décidé de faire une transaction des plus intéressantes lorsqu’il a échangé son choix de cinquième ronde contre le défenseur Joel Edmundson. Avec l’arrivée du défenseur canadien dans l’organisation du Tricolore, le top 4 du CH compte désormais entièrement des joueurs mesurant plus de 6 pieds et 3 pouces, ce qui rend, par le fait même, cette acquisition intéressante. Toutefois, François Gagnon, sur son Twitter, a fait appel à la prudence par le fait qu’Edmundson terminera son contrat à la fin de la saison 2020-2021.



Évidemment, on peut dire que c'est une acquisition à la Bergevin, puisque son contrat ne se termine que dans une saison et une mauvaise performance de la part du vainqueur de la Coupe Stanley en 2019 ne nuira pas à l'organisation dans l'avenir. Toutefois, si ce même défenseur réussissait une saison à l'image de Ben Chiarot, cette année, il faudra faire attention à la possible entente contractuelle.



Il est connu que le marché des joueurs autonomes fait gonfler la valeur des joueurs qui sont valides à l'autonomie complète. Ainsi, si Edmundson était un peu trop gourmand pour son prochain contrat, Bergevin devra certainement s'assurer de ne pas revivre la saga Karl Alzner, avec un gros contrat pour un joueur qui ne répond pas aux attentes.


C'est un point intéressant soulevé par l'expert, François Gagnon, mais en attendant, il sera intéressant de voir à l'oeuvre le nouveau venu à la ligne bleue. Sachant que la paire Chiarot-Weber réapparaîtra vraisemblablement, Edmundson pourrait bien épauler Jeff Petry sur une deuxième paire. Par contre, avec la présence à suivre d'Alexander Romanov, reste-t-il encore de la place pour Victor Mete et Brett Kulak? Ce sera à suivre...
MATHIEU FOURNIER
13 SEPTEMBRE 2020  (9H32)