photo

FLEURY A JUSQU'À 17 H 00 POUR REMETTRE LA LISTE D'ÉQUIPES OÙ IL NE VEUT PAS ÊTRE TRANSIGÉ

Le maché des gardiens de but sera très intéressant à suivre durant la prochaine entre-saison. Le marché de l'autonomie sera fort intéressant avec les Braden Holtby, Anton Khudobin et Cam Talbot. Le marché des transactions sera également à suivre avec la venue, fort possible, de Marc-André Fleury.

Selon ce que rapporte de nombreuses rumeurs, les Golden Knights auraient déjà accordé une prolongation de contrat de cinq saisons au gardien Robin Lehner. Ce dernier avait été acquis par Vegas lors de la dernière date limite des transactions. Si les rumeurs sont véridiques et qu’un contrat lui sera accordé, il est fort problable que Marc-André Fleury soit magasiné.

Fleury a encore deux ans à faire à son contrat. Avec un plafond de 7 millions de dollars atteint, le transiger ne sera probablement pas facile. Mais les Golden Knights doivent libérer un peu d'espace et Fleury est un joueur excédentaire à ce stade, surtout si les Golden Knights signent Lehner.



Comme le destin fait bien les choses, c'est ce mardi, soit au lendemain de l'élimination des Golden Knights par les Stars de Dallas, la date limite pour que Marc-André Fleury et son agent Allan Walsh soumettent la liste révisée des formations où Fleury ne veut pas être transigé. Les Golden Knights auront donc une meilleure idée des possibilités de transactions concernant le vétéran gardien.


Fleury a la possibilité de soumettre à nouveau sa liste d'équipes auxquelles il ne peut pas être échangé avant 17 heures ce mardi. Aux termes du contrat de Fleury, qu'il a signé le 13 juillet 2018, lui et son agent doivent soumettre une liste de 10 équipes auxquelles il ne peut pas être échangé chaque année le 1 juillet. L'équipe a cette liste depuis que le contrat a été conclu et, mardi, est son dernier jour pour apporter des modifications avant d'entrer dans une entre-saison pleine d'incertitude.


On ne sait pas si Fleury et Walsh exerceront ou non cette option aujourd'hui, mais compte tenu des rumeurs concernant le contrat de Lehner, il faut croire qu'ils le feront, même si ce n'est que par précaution.

La clause de non-échange dans son contrat donne à Fleury un contrôle important sur son destin, en particulier compte tenu du climat actuel de la ligue avec un plafond salarial fixe. En raison de déficits inattendus des revenus de la ligue, le plafond restera à 81,5 millions de dollars pour la saison 2020-21. Déplacer un joueur de 35 ans avec un plafond annuel de 7 millions de dollars serait difficile dans des circonstances normales.

Selon Capfriendly, il y a actuellement six équipes qui ont déjà moins de 7 millions de dollars d'espace de plafond pour 2020-2021 (Anaheim, Arizona, Vegas, Saint-Louis, Tampa Bay et Toronto).

Le marché des équipes cherchant à négocier pour Fleury pourrait être très limité uniquement en raison de son salaire sous le plafond. Malgré une saison régulière décevante dans l'ensemble, il a prouvé dans la dernière ligne droite, malgré son temps de jeu limité en séries éliminatoires, qu'il lui restait encore beaucoup de bon hockey dans le corps.

Lors de ses trois départs en séries éliminatoires (à l'exclusion du tournoi à la ronde), Fleury a stoppé 78 tirs sur 83 pour un pourcentage d'arrêts de, 940. Il devrait intéresser les formations compétitives qui ont un problème de gardiens de but, surtout si les Golden Knights conservent une partie de son salaire, ce qui est probable.

MATHIEU CHARBONNEAU
15 SEPTEMBRE 2020  (15H21)