photo

DES CHANGEMENTS IMPORTANTS À PRÉVOIR CHEZ LES FLAMES?

Encore une fois, il est possible d’affirmer que cette saison 2019-2020 a été source de déception pour les Flames de Calgary et leurs partisans, eux qui avaient de grandes attentes envers cette campagne. Toutefois, en cours de saisons, la situation a un peu déraillé lorsque Bill Peters, l’entraîneur-chef, a été forcé de démissionner au milieu de la saison après avoir été accusé par Akim Liu d’avoir tenu des propos racistes.

Heureusement, il n’y a pas eu que du négatif lors de cette édition 2019-2020, Geoff Ward, qui a été nommé pour le remplacer à titre intérimaire, le 29 novembre, a réussi à éviter le pire. Il est même parvenu à redresser suffisamment la barre, ce qui a permis aux Flames de participer aux séries éliminatoires grâce à un dossier de 25-15-3. Malheureusement, l’équipe de Calgary a finalement été éliminée en quatre matchs par les Jets de Winnipeg lors de la ronde qualificative.

Malgré cette élimination rapide, le travail de Ward a cependant suffisamment impressionné ses patrons puisque ces derniers ont annoncé hier qu’ils avaient décidé de lui confier le poste d’entraîneur-chef de manière permanente (Détails ici). Il est ainsi devenu le 20e, dans l’histoire de la franchise, à occuper ladite fonction. Ce dossier ayant été réglé, Brad Treliving pourra maintenant se concentrer sur les autres problèmes au sein du club.



Durant les dix matchs de l’après-saison, les Johnny Gaudreau, Elias Lindholm, Andrew Mangiapane, Mark Giordano et Noah Hanifin n’ont, en effet, pas joué le rôle prépondérant escompté pourtant ils sont tous considérés comme étant le noyau de l’équipe; des joueurs autour desquels l’organisation comptait bâtir. Quant aux gardiens de but, Cameron Talbot et David Rittich, leur travail a été correct sans plus. Les Flames devront donc effectuer des ajustements majeurs s’ils désirent connaître davantage de succès la saison prochaine et tout indique que le directeur général s’apprête à effectuer une refonte majeure au niveau de sa brigade défensive.

Selon David Pagnotta, de The Fourth Period, les Flames n’auraient pas l’intention de poursuivre leur association avec l’agent libre sans compensation Erik Gustafsson. On se souviendra que les Flames avaient acquis ses services des Blackhawks de Chicago à la date limite des transactions en retour d’un choix de troisième ronde. Si la rumeur s’avère exacte, il s’agirait donc d’un très court séjour avec l’organisation puisque ce dernier n’a, jusqu’à maintenant, participé qu’à 17 rencontres avec le club; saison régulière et séries éliminatoires combinées. Aucune négociation entre les deux parties n’aurait encore eu lieu. De plus, selon Pagnotta, l’arrière de 28 ans aurait, pour le moment, l’intention de tester le marché des joueurs autonomes en octobre.


Un autre dossier à surveiller serait aussi celui de Noah Hanifin. Une discussion ayant eu lieu sur les ondes de la station de radio Sportsnet 690 de Calgary a, en effet, fait état de rumeurs voulant que le défenseur de 23 ans, sélectionné en 1re ronde, 5e choix en 2015, par les Hurricanes de la Caroline, pourrait lui aussi bientôt quitter la ville en retour d’Olivier Ekman-Larsson, l’actuel capitaine des Coyotes de l’Arizona. Âgé de 29 ans, ce dernier a été réclamé en 1re ronde, 6e choix en 2009, par les Coyotes de Phoenix (Arizona). Son arrivée pourrait ainsi combler le poste de vétéran défenseur qui deviendra vacant si, effectivement, Gustafsson se retrouve sous d’autres cieux.

Si vous étiez le DG des Flames, effectueriez-vous cette transaction afin d’acquérir un vétéran pouvant remplacer Gustafsson ou tenteriez-vous de faire signer une prolongation de contrat à ce dernier tout en conservant les services de Hanifin?

Crédit : Hockeyfeed
MATHIEU FOURNIER
15 SEPTEMBRE 2020  (9H57)